Valérie Damidot tente de combattre sa plus grande phobie

Valérie Damidot tente de combattre sa plus grande phobie
Valérie Damidot à la Cérémonie des Gold prix de la TNT 2016 au Théâtre Bobino à Paris, le 6 juin 2016.

La reine de la maroufle a décidé de se débarrasser de sa plus grande peur : l'avion. Pour cela, elle s'est engagée dans un stage pour apprendre à gérer sa phobie.

Les 5 et 6 juin 2018, Valérie Damidot a partagé sur son compte Instagram plusieurs photos et vidéos où l'on peut la voir effectuer un stage pour apprendre à maîtriser sa peur de l'avion. On la découvre face à un commandant de bord qui lui explique les différentes manières de gérer ses angoisses ou encore carrément en train de prendre les commandes lors d'un vol en simulateur de vol dans un faux cockpit, avec en légende : "#lesVraisSavent #TurbulencesEnVue."

Victime d'un atterrissage cauchemardesque en 1984

Sa phobie s'explique par un incident qu'elle a vécu adolescente. À 17 ans, Valérie Damidot a en effet été victime d'un atterrissage douloureux en Thaïlande, qu'elle avait raconté au Parisien en 2015 : "La porte est restée bloquée et on est restés enfermés des heures dans un espace réduit où il faisait une chaleur à crever avant l'arrivée des secours. Du coup, ça m'a déclenché une claustrophobie. C'est très compliqué pour moi de prendre un ascenseur."

Elle a repris l'avion une seule fois seulement depuis : "J'ai voulu faire un Paris-Londres en me disant que ce n'était pas long. Et manque de chance (...) il y a eu une tempête de neige, l'appareil bougeait énormément, j'étais en panique et j'ai fait paniquer tout l'équipage. J'étais dans la cabine du commandant et j'ai dit : 'Si j'atterris vivante, je ne reprends plus jamais l'avion !' Je suis rentrée en France en bateau et j'ai tenu ma promesse..." Une promesse que Valérie Damidot essaye donc aujourd'hui de briser en venant à bout de sa phobie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.