Valérie Damidot : son étonnante amitié avec une star américaine

Valérie Damidot : son étonnante amitié avec une star américaine
Valérie Damidot au concert de NTM à l'AccorHotels Arena, à Paris, le 10 mars 2018.

Alors qu'elle reçoit des amis à dîner dans son appartement parisien lors d'une soirée en 2001, Valérie Damidot a la surprise d'accueillir un invité de dernière minute, et pas des moindres. L'animatrice a raconté à Paris Match cette soirée hors norme.

C'est en 1998, lors d'une interview réalisée pour Exclusif sur TF1, que Valérie Damidot fait la rencontre de Steven Seagal, vedette emblématique de cinéma des années 1980. Tout juste intronisé moine tibétain, l'acteur laisse à l'animatrice le souvenir d'un "géant plein d'humour, un grizzly apprivoisé". Trois ans plus tard, Valérie Damidot ne se doutait pas qu'elle allait passer une soirée mémorable en sa compagnie.

"Notre dîner se poursuit. Soudain, on sonne"

Devenues amis depuis cette fameuse interview, les deux personnalités ont pris l'habitude de se retrouver à chacun des passages de Steven Seagal à Paris. Un soir, alors qu'elle reçoit des amis à dîner, l'Américain l'informe de sa présence mais elle lui rétorque qu'étant déjà prise, il doit plutôt se rendre chez elle, ou bien reporter à une prochaine fois, puisqu'elle dit de Steven Seagal "qu'il ne se déplace jamais chez personne". Pourtant, il semblerait que l'acteur ait fait ce soir-là une entorse à la règle. "Notre dîner se poursuit. Soudain, on sonne", raconte-t-elle. Stupéfaite, Valérie Damidot ouvre la porte et tombe nez à nez avec deux gardes du corps, deux nonnes tibétaines... et Steven Seagal.

"Steven fait le tour de l'appartement, entre dans la chambre de mes enfants à moitié assoupis. Il s'avance vers mon fils Norman, 7 ans, et pose sa main sur sa tête, sous les yeux ébahis de ma fille, Roxanne", poursuit l'animatrice avant d'ajouter : "La scène est stupéfiante : Steven Seagal est en train de bénir mes enfants." Un souvenir pour le moins insolite, dont Valérie Damidot "rigole encore aujourd'hui".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.