Valentin (L'amour est dans le pré) : Sa "santé mentale" en danger, il lève le voile sur sa situation "cruelle"

Valentin (L'amour est dans le pré) : Sa "santé mentale" en danger, il lève le voile sur sa situation "cruelle"Valentin, candidat de "L'amour est dans le pré", sur M6 © M6, Cécile Rogue

, publié le 30 novembre 2022

Depuis la crise du coronavirus, les temps sont rudes pour beaucoup d'agriculteurs. C'est le cas d'un candidat emblématique de la seizième saison de "L'amour est dans le pré", qui peine à joindre les deux bouts et n'hésite pas à en parler sur son compte Instagram.

Les téléspectateurs de L'amour est dans le pré ont découvert le portrait de Valentin en février 2021. Rapidement qualifié de "colosse" en raison de sa taille imposante et de son allure bourrue, le candidat au coeur tendre a fait chavirer de nombreuses jeunes femmes qui se sont empressées de lui envoyer du courrier. Mais c'est pour la belle Charley, une jeune dentiste de 30 ans, que le producteur de fleurs comestibles a eu un coup de coeur immédiat.

Après un court séjour sur son exploitation, le breton et sa belle ont décidé de se donner une chance, sans pour autant bousculer leurs vies respectives. Aujourd'hui encore, les deux tourtereaux continuent de se voir régulièrement mais ne vivent pas sous le même toit, ni dans la même région ! Un choix qui semblait jusqu'ici leur convenir, mais qui pourrait bientôt peser sur les épaules du doux agriculteur. En effet, après une année 2022 très compliquée comme il l'a lui-même expliqué, le colosse pourrait bien avoir besoin de sa moitié tout près de lui. Victime de la crise du coronavirus, de trahisons amicales, de la sécheresse estivale et de nombreuses insomnies, Valentin doute sérieusement de son avenir et a même évoqué d'éventuels problèmes de santé. "Plusieurs chefs n'ont plus les moyens de s'offrir ses produits... Et je me souviens d'un soir, en juin, où je me suis assis devant mon jardin. Je voyais tous mes fruits rouges brûlés, l'herbe brûlée... Je me suis demandé ce que j'allais devenir et je n'ai toujours pas réussi à répondre à la question. Heureusement que je suis logé chez mon père. Je me demande qui de l'infarctus ou de l'AVC m'attend le premier au tournant...", déplorait-il lors d'une récente interview accordée à Ouest-France.

Sur Instagram, le mardi 29 novembre 2022, l'agriculteur a fait de nouvelles confidences.

"2022 aura été cruelle, méchante, horrible. Les insomnies vont avoir raison de ma santé mentale... Mais j'espère que 2023 me sourira. En selle mon gamin ! J'espère que les choses rentreront dans l'ordre et que mon plus grand souhait se réalisera mais je ne vais pas me plaindre ni me victimiser", explique-t-il en légende d'une photo affichant plusieurs de ses produits qu'il compte faire gagner en concours. Aussi, le jeune homme annonce qu'il compte prendre ses distances avec les réseaux sociaux : "Je vais être moins présent, les marchés de noël vont s'enchainer et je ne suis pas au top. Je voudrais pouvoir me recentrer sur ma vie, mes projets, j'ai besoin d'une coupure..." On lui souhaite le meilleur !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.