Vaimalama Chaves convoquée au tribunal après son agression : elle s'interroge

Vaimalama Chaves convoquée au tribunal après son agression : elle s'interroge
Vaimalama Chaves lors de l'opération Pink Wire au Beaugrenelle à Paris, le 16 octobre 2021.

"Mais qu'est-ce que je dois faire ?" : voilà ce qu'a demandé Vaimalama Chaves à ses abonnés Instagram le 15 février 2022. Agressée en septembre dernier par des mineurs, l'ex-Miss France a porté plainte et vient de recevoir sa convocation au tribunal.

En septembre 2021, Vaimalama Chaves a été agressée dans les rues de Paris "par une bande de jeunes de moins de 18 ans" qui lui a jeté des cailloux et a tenté de lui voler son téléphone portable. Un épisode qui l'a évidemment marquée, si bien que la reine de beauté a décidé de prendre des cours d'auto-défense. Elle a aussi porté plainte afin de ne pas se laisser faire.

"Ce sont des enfants !"

Ce 15 février, l'ancienne Miss France a reçu sa "convocation au tribunal en tant que partie civile", qui fait suite à sa plainte. Un courrier qui a perturbé la belle Tahitienne. "Je ne sais pas du tout mais alors pas du tout comment réagir. Parce que ce sont des enfants. Alors oui c'était une agression, oui j'étais en colère et oui je me suis sentie désemparée et qu'on est très nombreux à être dans ce cas. Mais qu'est-ce que je dois faire ? Ce sont des enfants !", s'est-elle interrogée.

Après avoir lu les réponses de ses abonnés, elle a poursuivi : "Je suis encore toute déboussolée. Le sujet est réel et je ne culpabilise pas. Je ne compte pas retirer ma plainte non plus. Je me dis que ce sont des enfants mais, certains d'entre vous l'ont souligné, ce ne sont plus des enfants. Ce sont des mineurs (...) Pour moi, mais aussi pour ceux à qui c'est arrivé, par respect pour ce qui nous est arrivé, je compte achever ce qui a été commencé. Je compte continuer à faire ce que j'estime être juste."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.