Thierry Lhermitte se confie sur son burn-out : "Je devenais dingue"

Thierry Lhermitte se confie sur son burn-out : "Je devenais dingue"
Thierry Lhermitte lors de la première du film "Hommes au bord de la crise de nerf" au cinéma Pathé Wepler à Paris, le 11 mai 2022.

Les stars aussi sont parfois victimes de burn-out... C'est notamment le cas de Thierry Lhermitte, qui, invité dans l'émission On refait la télé, diffusée sur les ondes de RTL ce samedi 21 mai 2022, est revenu sur une période très compliquée de sa carrière.

À 69 ans, Thierry Lhermitte est toujours autant productif que dans ses jeunes années. Acteur très plébiscité et particulièrement apprécié par les Français, il enchaîne les productions cinématographiques et théâtrales, autant en tant que comédien que producteur. Un rythme effréné qui lui a parfois valu beaucoup de fatigue professionnelle, dont plusieurs burn-out. Invité à se confier sur les ondes de RTL samedi dernier, le célèbre membre de la troupe du Splendid s'est laissé aller à quelques timides confidences. "Il y a eu des moments de burn-out, il n'y a pas si longtemps, quand j'étais en tournée il y a quelques années. Je ne pouvais plus, je devenais dingue !", a-t-il avoué face à l'animateur Éric Dussart.

"J'ai parlé à qui il fallait"

S'il n'est pas plus rentré dans les détails, celui qui s'est récemment confié sur son couple a néanmoins avoué avoir consulté un professionnel pour surmonter ces passages compliquées. De même, il assume avoir pris des médicaments pour s'aider. "J'ai pris les bons médicaments, j'ai parlé à qui il fallait. Ça s'est calmé. Quand j'ai trouvé le bon médicament, ça a été très vite", a-t-il ensuite assuré. Une situation probablement due à des angoisses répétées. "Si vous êtes dans une émission à la con dans laquelle les gens disent des bêtises et que vous vous sentez happé par ce truc-là (...), que vous croyez que les gens vont avoir le même jugement sur vous, à l'époque, ça m'angoissait un peu", a-t-il conclu avant de préciser : "Aujourd'hui, je m'en fous complètement, et ça a plutôt tendance à me faire rire."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.