Sting évoque une partie de son confinement passé en Picardie

Sting évoque une partie de son confinement passé en Picardie
Sting prend la pose à la campagne dans le village de Hay-on-Wye au Pays de Galles, en juin 2005.

Malgré la célébrité, Sting a toujours cherché à vivre une existence simple. Particulièrement friand de la campagne et surtout de la campagne française, le chanteur britannique a passé une partie de son premier confinement en France. Lors d'un entretien accordé au Parisien et publié le 25 novembre 2021, l'artiste est revenu sur cette période un peu spéciale.

En 2020, beaucoup d'artistes se sont retrouvés sans pouvoir travailler. Loin de se laisser abattre, la plupart ont profité du premier confinement de l'année pour s'isoler et se laisser aller à leur créativité. Parmi eux, Sting fait partie de ceux qui ont vu leurs projets s'arrêter brutalement. "La pandémie a cassé mon cycle écriture-enregistrement-tournée. Au premier jour du confinement, je suis descendu dans mon studio, sans plan, juste pour faire de la musique et m'amuser. Et puis j'ai écrit et enregistré ces chansons dans mes maisons à Londres, en Toscane, à New York, aux Bahamas et à Senlis", a-t-il expliqué dans les colonnes du Parisien.

"J'ai beaucoup aimé cette ville"

Retranché dans la campagne Picarde pendant un mois entier, le chanteur a vécu une expérience mémorable au sein d'un lieu assez atypique. "J'ai un ami qui y possède un vieil hôtel particulier. Il me l'a prêté et je m'y suis retrouvé confiné un mois, il y a un an. Nous sortions les chiens une heure par jour. J'ai beaucoup aimé cette ville, qui a une vraie ambiance, quelque chose d'assez fantomatique", a-t-il ensuite déclaré. L'occasion parfaite pour écrire et composer les musiques qui sont aujourd'hui au menu de son dixième album solo, sorti le 19 novembre dernier et intitulé "The Bridge".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.