Stéphane Bern : ce "chantier pharaonique" qui l'a "un peu mis sur la paille"

Stéphane Bern : ce "chantier pharaonique" qui l'a "un peu mis sur la paille"
Stéphane Bern donne une conférence sur "La royauté et les séries" lors du Series Mania Festival à Lille, le 22 mars 2022.

Dans une interview accordée à France Dimanche publiée le 2 septembre 2022, Stéphane Bern s'est épanchée sur les dépenses que lui ont coûté sa demeure dans le Perche. En 2013, l'animateur se lance dans la folle aventure de rénover une bâtisse de 1630. Toutefois, il ne s'imaginait pas que les travaux lui coûteraient aussi cher.

En 2012, l'animateur de Secrets d'Histoires se rend en Normandie pour visiter le Collège royal de Thiron-Gardais. Il s'agit d'"un vrai coup de coeur" pour Stéphane Bern qui décide de racheter la bâtisse et son jardin. "Et c'est ainsi que je l'ai racheté au prix d'un studio de 20 m2 à Paris", a-t-il confié. Néanmoins, à cette époque, l'homme de 58 ans n'avait pas conscience de l'étendue du travail et des dépenses à fournir pour la rénovation. En effet, il a expliqué : "C'était une ruine ! Cela ne se voyait pas trop de l'extérieur, mais il fallait tout refaire à l'intérieur."

Un chantier "pharaonique" et une "ruine"

Stéphane Bern s'est donc endetté pour cette propriété : "Si bien que c'est devenu un chantier pharaonique qui m'a un peu mis sur la paille." Il a expliqué sur le financement des travaux : "J'exagère un peu car ce sont les banques qui ont payé, mais cela m'oblige à travailler au-delà de 67 ans pour rembourser tout ça !" En effet, le passionné de patrimoine a préféré emprunter de l'argent plutôt que de bénéficier des aides de l'État : "Je n'ai bénéficié d'aucune subvention pour les travaux. En tant qu'animateur sur le service public, je ne pouvais pas me le permettre." Loin de ce périple, Stéphane Bern coule à présent des jours heureux en Normandie aux côtés de son compagnon.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.