Star Academy : Une ancienne candidate atteinte du syndrome d'Ehlers-Danlos, sa vie avec la maladie...

Star Academy : Une ancienne candidate atteinte du syndrome d'Ehlers-Danlos, sa vie avec la maladie...Logo de la "Star Academy". © DR

, publié le 14 octobre 2022

Une ancienne candidate emblématique de la "Star Academy" a accordé une interview à nos confrères de "Public". L'occasion de se confier sur son désir d'enfant. Un rêve qui pourrait bien être difficile à réaliser à cause de sa maladie.

La Star Academy fait son grand retour sur TF1. Le 15 octobre 2022, la première chaîne donnera le coup d'envoi de la nouvelle saison. Les téléspectateurs feront ainsi la connaissance des 13 candidats qui investiront le château de Dammrie-les-Lys. Ce sera aussi l'occasion de retrouver certains anciens, parmi lesquels Lucie Bernardoni. La finaliste de la saison 4 (en 2004) a été choisie pour être l'une des deux répétitrices qui préparera les élèves pour le prime du samedi. Avant son grand retour, la belle brune s'est confiée à nos confrères de Public et a évoqué un douloureux sujet.

Lucie Bernardoni souffre du syndrome d'Ehlers-Danlos, une maladie génétique "musculaire et vasculaire" comme elle l'a déjà expliqué par le passé. Malgré tout, l'épouse de Patrice Maktav sait qu'elle pourra gérer la fatigue et ainsi assurer son rôle de répétitrice de la Star Academy qu'elle a tant souhaité. "Largement ! Maintenant, je parviens à me reposer, avec les bons exercices de kiné et une hygiène de vie stable", a-t-elle déclaré à Public. Mais elle a vite précisé que "cela n'empêche pas les douleurs physiques et certains questionnements". "Comme la possibilité ou non de retomber enceinte. Car même si j'ai envie d'avoir un deuxième enfant, je ne mettrai pas ma santé en danger pour autant. J'ai envie de vivre et de profiter à fond des choses", a-t-elle conclu.

Ce n'est pas la première fois que Lucie Bernardoni évoque son désir d'enfant. Interrogée par Jordan de Luxe en juin dernier, celle qui est déjà l'heureuse maman de Lily Angelina (12 ans, née d'une précédente relation) expliquait que le diagnostic de sa maladie a été posé "assez tard". "Je n'ai pas une grosse santé. Je ne pourrai certainement plus être enceinte, à mon grand désespoir (...) Je parle pour moi par rapport à une combinaison d'autres problèmes de santé", confiait-elle en juin dernier. Deux ans plus tôt, elle avait avoué qu'une "endométriose venait compliquer encore un peu la chose". Avec Patrice Maktav, ils souhaitaient donc adopter.

L'intégralité de l'interview est à retrouver dans le magazine Public du 14 octobre 2022.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.