Star Academy, mort de Faustine : un suicide assisté prévu des années avant son décès

Star Academy, mort de Faustine : un suicide assisté prévu des années avant son décèsFaustine de la Star Academy 6 - Reprise du spectacle "Le roi soleil" pour l'association UNICEF. © BestImage

, publié le 15 octobre 2022

Faustine Nogherotto est morte le 29 janvier 2021. Candidate emblématique de la 6e saison de la "Star Academy", la jeune chanteuse souffrait en silence depuis très longtemps...

C'est un nom qui n'apparaîtra plus jamais au générique de la Star Academy, même en temps que guest. Depuis quelques mois, les membres des équipes du show pleurent la disparition de Faustine Nogherotto, qui avait participé à la sixième saison du programme durant l'année 2006. Âgée de 31 ans, elle était décédée le 29 janvier 2021, soit 14 ans après avoir été révélée au grand public. Depuis de très nombreuses années, la jeune artiste se battait contre une maladie auto-immune incurable qui s'appelle le syndrome de Gougerot-Sjögren, mais aussi contre une encéphalomyélite myalgique, dite EM.

Ces demandes de suicide assisté sont fréquentes
Ses anciens camarades se souviennent d'elle comme si c'était hier. Faustine Nogherotto avait donné de la voix durant la saison qui avait élu Cyril Cinélu grand champion de TF1. "Tombée en état sévère en 2016", elle avait monté un dossier de demande de suicide assisté. C'est l'aggravation de son état, et les risques accrus de développement de cancers, d'AVC et de problèmes cardio-vasculaires, qui avaient permis son acceptation dans un programme d'aide. Avant d'avoir la paix éternelle, elle "souffrait le martyre" et "était sous morphine", comme le révélait Chantal Somm, fondatrice de l'association pour la connaissance et la reconnaissance de l'EM en France.

"Ces demandes de suicide assisté sont fréquentes, mais les malades ne sont acceptés ni en Suisse, ni en Belgique parce que l'EM, en soi, n'est pas mortelle, expliquait-elle à TV Mag. Beaucoup de malades de l'EM en viennent à mettre fin à leurs jours par eux-mêmes dans la plus grande discrétion. Faustine a clairement souffert de la difficulté à faire comprendre sa maladie. Dans les hôpitaux, ceux qui souffrent de l'EM ont des diagnostics de malades psychologiques, troubles somatiques fonctionnels voire même anorexie mentale. C'est très compliqué d'obtenir une prise en charge correcte." Elle repose désormais, loin des souffrances qui la retenaient sur Terre. Sa situation aura permis à notre pays de prendre connaissance du mal qui la rongeait en silence...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.