Sofiane Bennacer accusé de "viols et violences" : L'Académie des César 2023 a fait son choix

Sofiane Bennacer accusé de "viols et violences" : L'Académie des César 2023 a fait son choixSofiane Bennacer, Nadia Tereszkiewcz - Descente des marches du film "Les Amandiers (Forever Young)" lors du 75ème Festival International du Film de Cannes / © Dominique Jacovides / Bestimage © BestImage, Dominique Jacovides

, publié le 23 novembre 2022

Ce mercredi 23 novembre, soit une semaine après avoir dévoilé la liste des révélations pour les César 2023, l'Académie des Arts et Techniques du Cinéma a décidé de retirer l'acteur Sofiane Bennacer de celle-ci alors que celui-ci vient d'être mis en examen pour viols et violences sur plusieurs de ses ex-compagnes.

Ce mercredi 23 novembre, l'Académie des César, qui avait initialement sélectionné l'acteur Sofiane Bennacer dans la liste des 32 révélations pour 2023, est finalement revenue sur sa décision. "Le Bureau de l'Académie des César, en accord avec le Comité Révélations, a décidé que les informations publiées par la presse depuis le 22 novembre concernant la mise en examen de l'acteur Sofiane Bennacer et le contrôle judiciaire qui lui est imposé, commandaient, sans préjudice de la présomption d'innocence et par respect pour les victimes présumées, de le retirer de la liste des 32 Révélations, proposée à titre indicatif le 16 novembre pour les César 2023", pouvait-on lire dans un communiqué relayé par l'Académie des Arts et Techniques du Cinéma.

"Le Bureau de l'Académie a par ailleurs décidé d'ouvrir, dans les meilleurs délais, une réflexion avec l'ensemble des instances décisionnaires de l'Association, afin d'envisager une modification du Règlement qui régit l'organisation de la Cérémonie des César, Règlement qui ne prévoit pas, à ce jour, l'hypothèse d'une mise en cause judiciaire d'un·e participant·e à un film éligible", était-il également précisé dans ce document, alors qu'un lien renvoyait directement à la nouvelle liste, mise à jour.

Plainte pour diffamation

Car pour rappel, ce mardi 22 novembre 2022, Le Parisien avait révélé que Sofiane Bennacer, qui brille actuellement à l'écran dans le film Les Amandiers réalisé par sa compagne Valeria Bruni-Tedeschi, avait été mis en examen en octobre dernier pour viols et violences sur conjoint par un juge de Mulhouse (Haut-Rhin) et placé sous contrôle judiciaire.

L'affaire pour laquelle il est jugé a démarré début 2021 avec la plainte pour viol d'une de ses anciennes compagnes : une apprentie comédienne qui avait fréquenté comme lui l'école de Théâtre La Filature à Mulhouse (Haut-Rhin). Se sont ajoutés à cette plainte les témoignages de trois autres jeunes femmes, qui ont toutes parlé de l'acteur en évoquant une liaison sous emprise, au cours de laquelle des relations non consenties auraient eu lieu. Une quatrième jeune femme dénonçait quant à elle des violences physiques commises à son encontre par l'acteur, qui a également été mis en examen pour ces faits.

Précisons toutefois que le mois dernier, à la suite de cette décision judiciaire, Sofiane Bennacer, qui nie toutes ces accusations en bloc, avait porté plainte pour diffamation contre ses accusatrices. Alors que Le Parisien assure que le jeune homme, qui était pré-nommé pour le César du meilleur espoir, avait décidé de se retirer de la course à la statuette, le principal intéressé a fait savoir le contraire il y a quelques heures sur Instagram. "Je vais peut-être me faire boycotter par le cinema. De toute façon, je me suis fait humilier au plus profond de mon âme. C'est pourquoi je décide de continuer à concourir pour les Césars. Ce sera la dernière fois que je m'exprimerai sur le sujet avant ma victoire au tribunal", exprimait-il au cours d'un long message. Finalement, les César 2023 ont tranché.

Sofiane Bennacer reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu'à la clôture définitive de l'affaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.