"Sa mère est morte enceinte à Auschwitz" : Emmanuelle Seigner défend son mari Roman Polanski face aux propos de féministes

"Sa mère est morte enceinte à Auschwitz" : Emmanuelle Seigner défend son mari Roman Polanski face aux propos de féministesEmmanuelle Seigner dans "Sept à huit" sur TF1. © TF1, Sept à huit

, publié le 16 octobre 2022

Ce dimanche 16 octobre, Emmanuelle Seigner était l'invitée de "Sept à huit" sur TF1. La comédienne de 56 ans s'est exprimée en exclusivité sur les accusations dont fait l'objet son mari Roman Polanski et le défend face aux féministes.

Emmanuelle Seigner était l'invitée du Portrait de la semaine de Sept à huit ce dimanche 16 octobre sur TF1. Interrogée par Audrey-Crespo Mara, la soeur aînée de Mathilde Seigner est revenue sur les nombreuses accusations d'agressions sexuelles qui concernent son époux et réalisateur Roman Polanski avec lequel elle est mariée depuis 33 ans. Un entretien réalisé à l'occasion de la sortie de son autobiographie, Une vie incendiée (éditions de l'Observatoire).

L'actrice se souvient d'abord du grand séducteur qu'était son mari au moment de leur rencontre. "Quand j'ai connu mon mari, toutes les femmes voulaient coucher avec lui. C'était un truc de dingue. C'était fou quoi. Il avait 52 ans mais il avait l'air d'en avoir 30. Il était un grand metteur en scène donc il attirait énormément, et je pense qu'il n'avait besoin de violer personne", déclare-t-elle.

Ce genre de militantes féministes, je ne sais pas si on en a besoin !
Le vendredi 28 février 2020 a lieu la cérémonie des César. Roman Polanski est nommé douze fois pour son film J'accuse sorti en 2019. Il reçoit alors le César du meilleur réalisateur. À l'extérieur, de nombreuses militantes féministes manifestent contre le réalisateur qu'elles accusent d'agressions sexuelles. "Les policiers utilisaient du gaz et il y avait certaines femmes qui disaient : 'Ce n'est pas nous qu'il faut gazer, c'est Polanski', relate Emmanuelle Seigner qui n'avait pas assisté à la cérémonie. Je rappelle quand-même que la mère de Roman est morte à Auschwitz dans la chambre à gaz et elle était enceinte en plus. Donc, ce genre de militantes féministes, je ne sais pas si on en a besoin !"

Nous assistons à beaucoup d'abus de mensonges qui décrédibilisent ces victimes
Malgré toutes ces accusations qui attaquent son mari, Emmanuelle Seigner soutient le mouvement #MeToo : "Il y a des très bonnes choses dans #MeToo, c'est-à-dire que c'est très bien que la parole se libère. Franchement, si on a vécu des viols, des incestes ou des choses terribles, c'est très très important que les femmes puissent parler et qu'elles soient entendues. Je suis à fond pour ça", défend-elle avant de regretter : "Néanmoins, nous assistons à beaucoup de dérives, à beaucoup d'abus de mensonges qui décrédibilisent ces victimes et qui ne leur rendent pas service. Donc c'est ça que je trouve très dommage en fait".

Roman Polanski reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu'au jugement définitif de ces affaires.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.