Romy Schneider : sa longue "agonie" après la mort de son fils

Romy Schneider : sa longue "agonie" après la mort de son fils
Romy Schneider au Festival de Cannes, en 1959.

Paru le 11 mai 2022, le livre "La dernière vie de Romy Schneider" de Bernard Pascuito revient sur les drames qui ont ponctué la vie de l'actrice, notamment le décès de son fils David.

Le 5 juillet 1981, David, le fils de Romy Schneider, se perforait l'artère fémorale en tentant de passer par-dessus le portail en métal de chez ses grands-parents. Quelques heures plus tard, le décès de ce garçon de 14 ans était prononcé à l'hôpital. À partir de ce "dimanche maudit", comme il l'est écrit dans le livre "La dernière vie de Romy Schneider", la vie de l'actrice a basculé. "C'est là, à quelques mètres de son David déjà parti, qu'elle a entamé sa propre agonie", écrit Bernard Pascuito dans cet ouvrage dont Gala s'est procuré les bonnes feuilles.

"Une longue et parfois imperceptible agonie"

"Jamais les murs de l'hôpital de Saint-Germain-en-Laye, pourtant habitués à tant de souffrances non tues, n'oublieront le cri de mort et d'épouvante mêlées qui s'échappe alors de ce coeur de mère", peut-on également lire, à propos de la réaction viscérale de Romy Schneider à l'annonce du décès de son enfant.

À partir de ce moment, "tout doucement, elle est entrée dans une longue et parfois imperceptible agonie...". Quelques mois plus tard, en mai 1982, celle qui a été en couple avec Alain Delon a été retrouvée morte dans son appartement parisien, à l'âge de 43 ans. Le mystère demeure toujours concernant la cause de sa mort : suicide par barbituriques, abus accidentel de ces produits ou encore mort naturelle.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.