Romane Serda évoque sa rencontre "à deux balles" avec Renaud

Romane Serda évoque sa rencontre "à deux balles" avec Renaud
Romane Serda au musée Grévin pour l'inauguration de l'exposition "Incroyable Grévin" à Paris, le 14 février 2019.

Invitée dans l'émission Chez Jordan mercredi 9 mars 2022, Romane Serda est revenue sur la relation qu'elle a eue avec Renaud il y a quelques années. L'occasion pour elle d'évoquer notamment leur rencontre atypique dont elle garde des souvenirs très mitigés.

De 1999 à 2011, Romane Serda et Renaud ont vécu une histoire d'amour mouvementée qui a notamment donné naissance à un fils, Malone. Aujourd'hui séparés, les anciens tourtereaux sont néanmoins toujours en contact et assurent même avoir de très bonnes relations. Pourtant, leur première rencontre, survenue dans le restaurant parisien La Closerie des Lilas, n'augurait rien de bon... Invitée dans l'émission Chez Jordan, la belle blonde a même qualifié cette dernière de "plan drague à deux balles". "Je rentre et là je vois deux yeux clairs et bleus. Le mec avec qui je suis dit bonjour et moi je reste en retrait", a-t-elle d'abord expliqué. Alors qu'elle décide de s'éloigner des deux amis, une femme se dirige vers elle et lui dit : "Renaud voudrait vous écrire 12 chansons."

Une approche de "goujat"

Surprise, Romane Serda juge cette tentative de drague impersonnelle et ridicule. "C'est quoi cette approche ? Pourquoi il a besoin d'un messager, Renaud ?", se dit-elle alors. Et la déception continue lorsque le chanteur promet de l'appeler mais ne le fait finalement pas... "Que de la gueule quoi !", raconte-t-elle avoir pensé.

Mais deux jours plus tard, la belle reçoit "un mail enflammé où il (la) vouvoie et part sur ce principe-là : s'écrire des mails et se vouvoyer". Si elle se méfie de celui qu'elle considère comme un "goujat", la chanteuse ne peut s'empêcher de se sentir attirée. Rapidement, elle succombe donc aux avances de Renaud. Le couple se marie en 2005 mais divorce malheureusement en 2011, sur l'initiative de Romane Serda.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.