Robin Williams : son épouse revient sur la maladie dont il souffrait

Robin Williams : son épouse revient sur la maladie dont il souffrait
Robin Williams à l'avant-première d'"Happy Feet", en Australie, le 4 décembre 2011.

Souffrant d'une maladie rare, Robin Williams a mis fin à ses jours en 2014. Samedi 2 juillet 2022, son épouse a tenu une conférence sur la démence à corps Lewy, dont l'acteur était atteint. Elle en a profité pour revenir sur le comportement de son défunt mari, comme l'a rapporté la CNN.

Samedi 2 juillet, Susan Schneider Williams, la veuve de Robin Williams s'est rendue à San Diego, à l'occasion du Life Itself, un événement au cours duquel de nombreux spécialistes de santé donnent des conférences. C'était pour elle l'occasion de parler de la démence à corps Lewy, dont souffrait le comédien. Cette maladie neurodégénérative peu connue, lui a été malheureusement diagnostiquée trop tard... soit deux mois après le suicide de l'interprète de Mrs. Doubtfire à l'âge de 63 ans.

Robin Williams a eu un faux diagnostic

Lors de la conférence, Susan Schneider Williams a expliqué, que la démence à corps Lewy se manifeste par plus de 40 symptômes possibles, similaires à ceux d'Alzheimer et de Parkinson. De ce fait, un mauvais diagnostic de la maladie de Parkinson avait été posé sur son mari qui a commencé sa chute vers les enfers en 2012. "La zone de l'amygdale (partie du cerveau) avait un nombre énorme de corps de Lewy. Cette zone du cerveau définit notre capacité à réguler nos émotions, particulièrement la peur et l'anxiété. Celle de Robin était, en gros, cassée", a-t-elle expliqué. Le comédien éprouvait alors des délires chroniques, dont il était impossible de le ramener à la réalité : oublis, sautes d'humeur ou encore des hallucinations. Elle a tenu à souligner "les changements structurels et chimiques" dans le cerveau de Robin Williams qui ont été "responsables des symptômes psychiatriques" dont il souffrait, et donc de sa dépression.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.