Quand Édouard Philippe ironise sur sa barbe blanche

Quand Édouard Philippe ironise sur sa barbe blanche
Édouard Philippe lors de la passation de pouvoir à Matignon à Jean Castex, nouveau Premier ministre. Paris, le 3 juillet 2020.

À l'occasion de la sortie de "Mon pote de droite", un documentaire qui lui est consacré et qui sera prochainement diffusé sur France 5, Édouard Philippe en a profité pour s'exprimer le 14 juin 2021 dans Libération. Un entretien dans lequel il parle notamment de son vitiligo.

L'ancien Premier ministre Édouard Philippe s'apprête à faire son retour sur le devant de la scène dans un documentaire qui sortira prochainement sur France 5. "Édouard, mon pote de droite", réalisé par Laurent Cibien - un ancien camarade de prépa d'Édouard Philippe - retrace les trois années de l'ancien Premier ministre à Matignon. Il s'agit en réalité du troisième opus du documentariste consacré à son ami après deux premiers épisodes consacrés respectivement aux municipales du Havres remporté par le candidat de la droite en 2004 puis à son rôle de porte-parole d'Alain Juppé.

Une barbe blanche et une comparaison inattendue

En abordant ce troisième épisode dans Libération, Édouard Philippe se laisse aller à la plaisanterie, y compris quant au sujet de sa barbe en partie décolorée : "À la fin, ce qu'il montre me ressemble... On voit que je prends cher." Le maire du Havre avait déjà évoqué le sujet de sa barbe il y a quelques mois, en expliquant qu'il s'agissait d'une conséquence d'un vitiligo, une maladie indolore et bénigne mais qui a tendance à s'aggraver avec le stress. Néanmoins, comme il le confiait au Point en mars dernier, cette particularité lui a néanmoins valu d'être comparé à une figure pour le moins inattendue. "Ma fille, qui a 10 ans, me dit que la personnalité historique à laquelle je lui fais penser, c'est... Kung Fu Panda.", confiait-il ainsi, amusé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.