Prince Philip : pourquoi son testament va rester secret pendant 90 ans

Prince Philip : pourquoi son testament va rester secret pendant 90 ans
Le prince Philip, Duc d'Édimbourg, dépose une couronne de fleurs devant le mémorial de la Porte de Menin, sur le champ de bataille d'Ypres pour tous les soldats britanniques morts à Ypres, lors de la célébration du centenaire ...

Avant de décéder le 9 avril 2021, le Prince Philip avait rédigé ses dernières volontés. Mais la BBC a rapporté ce jeudi 16 septembre, que le président de la division de la famille de la Haute Cour de justice anglaise, Sir Andrew McFarlane, ne rendrait pas public les écrits du Prince, avant 90 ans pour "préserver la dignité" de la reine.

Il faudra attendre 90 ans avant de connaître les dernières volontés du Prince Philip. Une décision prise en juillet dernier par le juge Sir Andrew McFarlane, lors d'une audience tenue à huis clos, avec l'avocat d'Elizabeth II et le procureur général qui eux avaient demandé que le testament du défunt soit scellé pendant 125 ans. "Il est nécessaire de renforcer la protection accordée aux aspects véritablement privés de la vie de ce groupe limité d'individus afin de préserver la dignité de la souveraine et des membres proches de sa famille", a déclaré Sir Andrew McFarlane, jeudi 16 septembre. Ne faisant pas exception à la règle, lui-même ne connaît pas non plus les faveurs du duc d'Édimbourg, sauf la date à laquelle il a été signé et l'identité de l'exécuteur qui a été désigné.

Le testament de Lady Diana dévoilé

Cette décision de Sir Andrew bouscule les règles de la monarchie. Depuis 1910, après la mort du prince Francis de Teck, ayant légué de précieuses émeraudes, prisées par la reine Mary, à sa maîtresse, la comtesse de Kilmorey, tous les testaments royaux ont été scellés indéfiniment. Si aujourd'hui les documents testamentaires pourront être ouverts et examinés au bout de 90 ans, le juge a annoncé que certains de ces documents pourraient ne jamais être publiés.

À ce jour, il existe 30 enveloppes, contenant le testament scellé d'un membre de la famille royale dont celui de la défunte reine mère et de la princesse Margaret, la soeur de la reine décédée en 2002. Gardé par Sir Andrew dans un coffre-fort, seul le testament de Lady Diana a été rendu public après sa mort en 1997, révélant que la majorité de sa fortune revenait à ses fils, les princes William et Harry, à leur 25e anniversaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.