Prince Harry en fâcheuse posture, un homme en grand danger à cause de lui

Prince Harry en fâcheuse posture, un homme en grand danger à cause de luiLe prince Harry, duc de Sussex, assiste à la dynamophilie lors de la 5ème édition des Jeux Invictus au Zuiderpark à La Haye, Pays-Bas © BestImage

, publié le 25 janvier 2023

Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire, comme celles du décompte des victimes du prince Harry lors de son passage en Afghanistan. Le service de sécurité du duc de Sussex a d'ailleurs renforcé ses rangs. Mais il n'est pas le seul à craindre pour sa vie depuis ses révélations.

La famille royale britannique n'est pas la seule à pâtir des confidences intimes et explosives du prince Harry dans ses mémoires. Depuis sa sortie le 10 janvier dernier, Spare (Le Suppléant en français, ndlr) a fait des victimes. A commencer par le prince Harry en personne puisqu'il a mis sa propre vie en danger en révélant avoir tué 25 talibans lorsqu'il était encore soldat envoyé en Afghanistan. Il s'est attiré les foudres de combattants et de chefs des armées, se trouvant ainsi contraint de faire renforcer son service de sécurité. Ce qu'il n'avait alors pas calculé, c'est qu'un homme allait constituer un sacré dommage collatéral dans toute cette histoire.

Rhys Whittock, 39 ans, a un métier aussi surprenant qu'original : il a été élu meilleur sosie européen du duc de Sussex. Un drôle de statut dont il a fait sa profession. Comme indiqué sur son site, il propose ses services "prince Harry" pour des shootings, tapis rouges et même des tournages au côté de Sarah Mhlanga, sosie officiel de Meghan Markle. Une ressemblance frappante pour cette copie conforme qui a ses avantages mais aussi et surtout beaucoup d'inconvénients en ce moment.

Au , Rhys Whittock a indiqué que ces derniers jours avaient été assez éprouvants le concernant. Et pour cause, Harry s'étant fait beaucoup d'ennemis après ses révélations, il craint d'être vraiment confondu avec le duc : "Les gens me confondent avec Harry tous les jours, alors c'est inquiétant quand on est le sosie de quelqu'un qui fait face à une augmentation soudaine des menaces de sécurité." Lui qui n'a jamais fait assurer ses arrières y réfléchit sérieusement : "On ne m'a jamais proposé d'assurer ma sécurité pour les emplois que j'occupe, mais j'hésiterais beaucoup à en faire un dans le climat actuel sans être protégé contre le risque d'être confondu avec le prince Harry."

Changement de plans

Rhys Whittock n'avait pas prévu un tel revirement de situation en étant le sosie officiel du prince Harry : "Normalement, c'est plutôt agréable de rencontrer des gens qui pensent que je suis Harry, mais j'ai veillé à garder mon chapeau ces derniers jours !" C'est donc en toute discrétion que Rhys Whittock essaie de poursuivre son existence en ce moment. Et difficile d'être lui-même : "Je dois limiter mes sourires au travail car Harry ne sourit plus autant qu'avant." Comme quoi la vie de prince, ce n'est pas toujours facile.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.