"Pleurer sur le canapé de ton père" : Lily-Rose Depp atomisée par une top model exaspérée par la "fille de"

"Pleurer sur le canapé de ton père" : Lily-Rose Depp atomisée par une top model exaspérée par la "fille de"Lily-Rose Depp à la première du film Netflix's "The King" lors de la 63ème édition du festival BFI du film de Londres au cinéma Odeon Luxe Leicester Square à Londres, Royaume Uni. © BestImage

, publié le 25 novembre 2022

On pensait que Lily-Rose Depp était adorée et admirée de toutes ses semblables dans les coulisses des shootings photos et des défilés. Ce n'est pas du tout le cas. L'une d'elle est plus qu'agacée de voir la jeune femme "voler" les castings aux autres. Elle et tous les autres enfants des célébrités à qui tout semble sourire.

À l'école, on en veut souvent aux surdoués ayant, en plus, la fâcheuse tendance à faire croire qu'ils ont raté tous les examens alors qu'ils obtiennent la meilleure note. Les podiums ont, eux aussi, leurs bêtes noires : les filles et fils de. C'est un fait : avoir un parent très connu dans un domaine, qu'il s'agisse du cinéma, de la musique ou encore du mannequinat, est un atout de poids dans la course aux castings et aux opportunités. Ce n'est pas juste mais c'est la vie. Ce constat, ils sont plusieurs à le déplorer, tout domaine confondu. Celui du mannequinat par exemple.

Évoluer dans le milieu depuis plusieurs années, se battre corps et âme pour être embauché et se donner tous les moyens d'y arriver n'est désormais plus suffisant. Ça le serait en tout cas si une nouvelle catégorie de jeunes personnes ne s'était pas immiscée dans ce parcours désormais digne de celui d'un combattant : les enfants de stars.

On ne va pas tourner autour du pot et se mentir. Avoir des parents célèbres, ça ouvre beaucoup de portes. Si Deva Cassel et Jenaye Noah ont toutes les qualités pour évoluer dans la mode, le fait de pouvoir appeler maman et papa Monica Bellucci et Vincent Cassel pour l'une et Heather Stewart-Whyte et Yannick Noah pour l'autre est un bel avantage, voire plus. D'après d'autres stars des podiums, dont l'Italienne Vittoria Ceretti, ce genre de passe-droit offert par dame nature commence à taper sur le système de la concurrence.

L'heure du règlement de comptes

Sur Instagram, Vittoria Ceretti, mannequin pour Chanel, comme Lily-Rose Depp, a brisé le silence sur un fléau injuste d'après elle et en a profité pour répondre aux propos de l'actrice, mannequin et fille de Vanessa Paradis et Johnny Depp, niant dans le ELLE américain avoir profité du statut de ses parents pour avoir du travail et réaffirmant s'être battue comme tout le monde pour décrocher rôles et des places dans des campagnes publicitaires.

De quoi piquer au vif Vittoria Ceretti, mannequin passé le bas de l'échelle, dont la réponse ne s'est pas fait attendre après des années à garder le silence : "Tu peux me raconter ta triste petite histoire à ce sujet (même si à la fin de la journée tu peux toujours aller pleurer sur le canapé de ton père dans sa villa à Malibu), mais que dirais-tu de ne pas pouvoir payer ton vol retour pour retrouver ta famille ? Attendre des heures pour faire un essayage /passer un casting juste pour voir un nepo baby [le surnom des enfants de stars dans le milieu, ndlr] passer devant toi depuis le siège chaud de sa Mercedes avec son chauffeur et son ami /assistant /agent prenant soin de sa santé mentale. Tu n'as aucune putain d'idée de ce qu'il faut pour que les gens te respectent. Cela prend des années. Tu l'as obtenu gratuitement à ta naissance." Lily-Rose Depp et tous les autres enfants de stars vont devoir se serrer les coudes car Vittoria Ceretti est loin d'être la seule à le penser...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.