Pierre Arditi : ancien accro au jeu, il aurait pu en mourir

Pierre Arditi : ancien accro au jeu, il aurait pu en mourir
Pierre Arditi à la soirée des prix de Topor au théâtre du Rond-Point à Paris, le 9 avril 2018.

Le comédien de 73 ans été invité de La Bande Originale jeudi 6 septembre 2018 sur France Inter. Il y a révélé son ancienne addiction aux jeux, qui aurait pu très mal tourner.

"Comment devient-on accro aux jeux, car quand on dit accro on pense aux drogues ?", demande Nagui, qui anime l'émission, à Pierre Arditi. "Mais c'est une drogue !", lui répond de but en blanc l'acteur, venu pour faire la promotion de la pièce "Tartuffe" dont il sera à l'affiche à partir du 14 septembre prochain, au théâtre de la Porte Saint-Martin à Paris.

Et de raconter avoir été emmené la première fois dans une salle de jeux par un "jeune homme". Lors de cette soirée, il remporte des gains, ce qui lui donne envie de revenir très vite. "Comme toujours dans ces cas-là, la vie rend un mauvais service, c'est-à-dire qu'on a gagné", explique-t-il, car "le lendemain on a perdu bien sûr".

Une véritable descente aux enfers

"Après on joue pour essayer de récupérer ce qu'on a perdu, mais évidemment on ne récupère jamais ce qu'on a perdu. Et plus on joue, plus on perd, et plus on perd, plus on s'enfonce, et plus on s'enfonce, plus on finit par ne plus regarder la vie en face, et surtout soi-même en face", raconte le compagnon d'Évelyne Bouix.

Il avoue : "On finit par écraser du talon tout ce qui avait un sens avant : sa femme, ses enfants, ses amis...", et fait un terrible aveu : "Je serais mort si je ne m'étais pas arrêté", évoquant qu'il aurait pu se "tirer une balle dans la tête". Heureusement, au bout de cinq années de ce cercle vicieux, Pierre Arditi a été sauvé par son "narcissisme" et l'envie de pouvoir de nouveau se regarder dans la glace.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.