Patrick Bruel : pourquoi il a eu peur pour ses fils le soir du 13 novembre

Patrick Bruel : pourquoi il a eu peur pour ses fils le soir du 13 novembre
Patrick Bruel au village lors des Internationaux de France de Tennis de Roland Garros 2022 à Paris, le 31 mai 2022.

Si la vie a repris son cours depuis, les attentats du 13 novembre restent encore gravés dans la mémoire collective. C'est le cas pour Patrick Bruel, dont les fils étaient présents sur les lieux du drame ce soir-là. Pour le documentaire Sans filtres, diffusé mercredi 17 août sur W9, il s'est confié sur ce qui a été la peur de sa vie.

Si la paternité n'est pas toujours un exercice facile, Patrick Bruel semble s'en accommoder. Papa de deux fils, dont l'un est au lycée et l'autre en études supérieures, il entretient avec eux une belle complicité. Mais comme tout parent, il en vient toujours à s'inquiéter. Face à l'animateur Eric Jean Jean dans l'émission Sans filtres le 17 août dernier, le chanteur est revenu, comme Jean Dujardin quelques mois avant lui, sur la façon dont il a vécu les attentats du 13 novembre. Ses deux fils, ainsi que sa femme, étaient en effet présent au Stade de France lors de l'attaque. "J'étais au lac de Côme, où je devais travailler, se souvient t-il, avant de préciser : J'avais donné mes places pour le match et moi j'étais devant la télévision, et je voyais en même temps le Bataclan et en même temps le stade sachant que mes enfants étaient dedans."

"Je suis parti le plus tôt possible"

Ce soir-là, Patrick Bruel est étreint par la peur et accourt auprès de sa famille. "Cela a créé quelque chose de très fort et de très violent pour eux. C'est quelque chose qu'ils n'oublieront pas, explique t-il, avant de conclure : Je suis parti le plus tôt possible pour arriver à Paris et les prendre dans mes bras. Essayer de rassurer, d'expliquer l'inexplicable. C'était très troublant."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.