"Papa aime que les femmes aient..." Ces détails qu'Harry avait révélés à Meghan avant sa rencontre avec Charles

"Papa aime que les femmes aient..." Ces détails qu'Harry avait révélés à Meghan avant sa rencontre avec CharlesLe prince William, duc de Cambridge, le prince Harry, duc de Sussex, Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, le prince Charles, prince de Galles lors de la messe en l'honneur de la journée du Commonwealth à l'abbaye de Westminster à Londres. © BestImage

, publié le 17 janvier 2023

Son arrivée dans la vie du prince Harry en 2016 a tout bouleversé : actrice américaine peu encline aux convenances de la famille royale, Meghan Markle a tenté de s'y intégrer avant de finir par en claquer la porte. Et sa rencontre avec le prince Charles, notamment, avait été très préparée par son futur mari, soucieux que son père valide leur couple...

C'est un chapitre des mémoires (Spare, Le suppléant en VF) qui a sans doute beaucoup d'importance pour lui : s'il raconte sa vie dans les moindres détails depuis son enfance dans son livre, le prince Harry s'est arrêté sur la rencontre entre deux des personnes les plus importantes de sa vie, son père, le roi Charles, et sa femme, Meghan Markle.

À l'époque, l'actuel souverain n'est encore que le prince Charles et est le seul à ne pas encore avoir vu Meghan, la nouvelle petite amie de son fils. En effet, très amoureux, celui-ci l'a déjà présentée à sa grand-mère, Elizabeth II, et à son frère William, de façon plus informelle. Mais il sait que pour Charles, certaines règles sont importantes. Meghan, soucieuse de mettre toutes les chances de son côté, les suit à la lettre.

"Elle avait relâché ses cheveux, parce que je lui avais suggéré de le faire, raconte en effet le prince Harry, avant de se souvenir que son père et sa grand-mère ont les mêmes préférences. Papa aime bien que les femmes aient les cheveux détachés. Grand-mère aussi, qui parlait souvent de 'la belle crinière de Kate'. Meg était très peu maquillée, encore une fois sur mes conseils. Papa désapprouvait les femmes trop fardées".

Deux bises bien britanniques
La jeune femme opte ensuite pour une robe à jupons, parfaite pour ne pas choquer la délicate famille royale. Et est mise au courant des règles pour saluer ses membres. "Meg et moi avions répété ce moment plusieurs fois. Pour Papa, une révérence. Quand tu t'adresses à lui, c'est 'Votre Altesse Royale' ou 'Monsieur'. Peut-être une bise sur les deux joues s'il se penche en avant, sinon une poignée de main. Pour Camilla, pas de révérence. Ce n'est pas nécessaire. Juste une bise rapide ou une poignée de main", avait notamment expliqué le prince Harry à sa future femme.

"Pas de révérence ? Tu es sûr ?", avait douté Meghan Markle, vite rassurée par le petit frère du prince William : "Je ne trouvais pas cela approprié". La rencontre, qui s'était déroulée à Clarence House, s'était bien passée, selon les souvenirs du prince Harry qui raconte que les deux couples avaient parlé d'animaux, de cinéma et de tout autres sujets... qui ne fâchent pas !

Tout cela avant que le jeune couple ne doive laisser la place à l'engagement suivant. Occasionnant une petite crainte du père des jeunes Archie (3 ans et demi) et Lilibet (19 mois) au moment des adieux : "On s'est tous levés. Meg s'est penchée vers Papa et j'ai tressailli : comme Willy, Papa n'est pas très fan des accolades. Dieu merci, elle a déposé sur ses joues deux bises parfaitement britanniques qu'il a même semblé apprécier". Une rencontre sous tension qui laissait présager de la suite...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.