Orlando revient sur l'avortement caché de Dalida : "Ça s'est très mal passé"

Orlando revient sur l'avortement caché de Dalida : "Ça s'est très mal passé"
Dalida en concert à Paris, en 1979.

Très proche de sa soeur, Orlando est souvent amené à faire des confidences sur sa soeur Dalida, malheureusement décédée en 1987. Ce mardi 12 avril 2022, le producteur était invité sur le plateau de l'émission C à Vous. L'occasion pour lui de revenir cette fois sur un pan privé de la vie de la chanteuse...

Entre célébrité oppressante et amours impossibles, la belle Dalida a eu une vie assez triste et mouvementée. Invité sur le plateau de C à Vous pour commémorer le 35e anniversaire de sa mort, son frère Orlando est revenu sur la brève histoire d'amour que la diva a vécu avec un jeune étudiant romain. Une idylle que beaucoup de fans ont cru être l'origine de son tube Il venait d'avoir 18 ans. Mais selon le producteur, cette situation n'était que pur hasard. "Lorsqu'elle a chanté cette chanson, tout le monde la croyait écrite grâce à son amour avec le jeune homme, c'était totalement un hasard. Vous savez, il n'y avait que deux personnes au courant de cette histoire : moi et ma cousine Rosie. Ma mère ne le savait pas, mon frère ne le savait pas", a-t-il expliqué face à Anne-Élisabeth Lemoine.

"Elle n'a dit à personne qu'elle était enceinte"

Lorsqu'elle découvre qu'elle est enceinte, celle qui a aussi vécu une histoire avec Alain Delon décide de garder le secret et d'avorter clandestinement. "Elle n'a dit à personne qu'elle était enceinte. Même le jeune homme ne l'a jamais su. Peut-être qu'il l'a appris plus tard quand le livre est sorti. Mais je vous le dis : il n'a jamais su que Dalida attendait un enfant. Elle avait pris la décision qu'il ne fallait surtout pas que notre mère le sache. Donc chaque chanson qui peut y faire penser est un pur hasard", a-t-il affirmé. Et si Orlando s'est permis de dévoiler ce secret, c'est bien-sûr avec l'accord de sa soeur. "Quand elle est partie, elle m'a soufflé les choses que je pouvais dévoiler et celles que je n'avais pas le droit de dire. C'étaient ses dernières volontés. Et à ce moment-là, quand j'ai écrit le livre, je me devais d'en parler parce que son avortement s'est très mal passé. Elle n'a jamais pu être mère...", a-t-il conclu avec tristesse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.