Nicoletta revient sur sa descente aux enfers : "J'ai vendu ma maison"

Nicoletta revient sur sa descente aux enfers : "J'ai vendu ma maison"
Nicoletta assiste à la séance annuelle de dédicaces de la "Forêt des Livres" à Chanceaux-Prés-Loches, le 29 août 2021.

À l'occasion de ses 50 ans de scène, mais aussi de la sortie de son dernier album, la chanteuse Nicoletta s'est longuement confiée au magazine Paris Match dans une interview publiée jeudi 4 novembre 2021. Elle y parle de ses débuts, mais aussi des galères qu'elle a connu durant sa carrière avant de rebondir.

Comme la majorité des artistes, le parcours de Nicoletta n'a pas toujours été très linéaire. Si la chanteuse connaît la foule et le succès durant les années 1970 grâce à sa voix unique et rocailleuse, au point de faire la première partie de quelques concerts de Johnny Hallyday, la fin des années 1980 est, elle, bien compliquée. Celle qui a connu une expérience de mort imminente dans sa jeunesse rencontre en effet de grosses galères financières. Pour cause : le flop d'un projet, comme elle le raconte avec précision dans les colonnes du magazine Paris Match. "Mort Shuman m'avait embarquée dans son opéra rock sur Paris", se souvient la chanteuse, compagne du producteur Jean-Christophe Molinier depuis 2010. "J'avais annulé 80 concerts pour le faire. Et puis un jour, Europe 1 a arrêté de le suivre, tous les partenaires l'ont lâché et le projet a coulé."

"Je n'ai rien dit à personne"

Face à un tel désastre, l'interprète de Mamy blue se débrouille comme elle peut et puise dans ses ressources. "J'ai dû chanter sur des bandes-orchestres en discothèque pour pouvoir bouffer", raconte Nicoletta, sans cacher les détails. "J'ai vendu ma maison pour payer 650 000 francs d'impôts. Mais je n'ai rien dit à personne. Quand on trébuche, on a l'impression de voguer avec le vent mauvais."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.