Nathalie Marquay sur la disparition de J-P. Pernaut : "Il y a un grand manque"

Nathalie Marquay sur la disparition de J-P. Pernaut : "Il y a un grand manque"
Nathalie Marquay lors du gala de charité au profit de l'association "Les Bonnes fées" à l'hôtel d'Evreux, Place Vendôme à Paris, le 20 mars 2017.

Le 2 mars 2022, Nathalie Marquay et ses enfants perdaient Jean-Pierre Pernaut. Dans une longue interview accordée au quotidien régional Le Parisien, la veuve du journaliste est revenue sur la difficulté à franchir le cap et sur le manque toujours très présent.

Perdre un proche est toujours difficile, encore plus lorsqu'il s'agit d'un père ou d'un mari. Depuis le 2 mars 2022, Nathalie Marquay, son fils et sa fille, doivent composer avec le grand vide qu'a laissé derrière lui Jean-Pierre Pernaut, mais aussi avec sa notoriété. La jeune Lou avait par exemple été critiquée sur les réseaux sociaux car jugée "trop souriante" par rapport aux derniers événements. Aujourd'hui, près de quatre mois après son décès, il est toujours difficile de tourner la page pour sa veuve et sa famille, comme elle l'a confié dans les colonnes du Parisien le 2 mars 2022. "C'est toujours compliqué. On dit avec le temps, ça passe, mais plus le temps passe, pire c'est. Il y a un grand manque", a-t-elle avoué avec tristesse.

"Il est irremplaçable"

Nathalie Marquay, le coeur brisé, ne cesse de louer l'homme qu'il était. "Il est irremplaçable, déclare-t-elle, avant de préciser : C'était tellement un homme extraordinaire, généreux, prévenant. Il était tout le temps à l'écoute, pour moi et les enfants." Et de conclure, après avoir évoqué les signes qu'elle reçoit de Jean-Pierre Pernaut : "C'est difficile parce que, tous les jours, on m'en parle. Dans la rue, on m'embrasse. Les gens ont tellement de peine encore."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.