Nathalie Baye : pourquoi elle a "eu peur de perdre son bébé" à sa naissance

Nathalie Baye : pourquoi elle a "eu peur de perdre son bébé" à sa naissance
Nathalie Baye assiste à la projection de "Tourner pour vivre" au cinéma des Cinéastes à Paris, le 25 avril 2022.

À l'occasion de la sortie du film "Downton Abbey", dont elle fait la promotion, Nathalie Baye s'est confiée dans les colonnes du magazine Vanity Fair, mercredi 27 avril 2022, sur un moment de sa vie qui l'a particulièrement traumatisé : celle de la naissance de sa fille.

Pour de nombreuses femmes, la fin de grossesse puis la naissance de l'enfant sont souvent des moments uniques et remplis de bonheur, que l'on souhaite partager avec ses proches. Des sensations et des émotions dont Nathalie Baye n'a pas pu profiter très longtemps lors de la naissance de sa fille, Laura Smet, en raison de sa célébrité. En 1980 et jusqu'en 1985, la comédienne partage en effet la vie du célèbre Johnny Hallyday et n'a de cesse d'être traquée par les tabloïds. La naissance de sa fille, événement supposé être joyeux puisqu'il s'agit de son premier enfant, devient alors un traumatisme pour Nathalie Baye.

"J'étais effrayée"

En effet, lorsque Nathalie Baye se retrouve à la maternité, des hordes de paparazzi se massent autour de l'établissement et sont prêts à tout pour obtenir une photo d'elle et du bébé. Certains n'hésitent pas à escalader le bâtiment dans lequel elle se trouve. "J'étais effrayée", confie l'actrice, actuellement à l'affiche de "Downton Abbey", au magazine Vanity Fair dans une interview publiée mercredi dernier. Encore aujourd'hui, la comédienne, qui est récemment devenue grand-mère, peut ressentir la crainte qui l'a saisie à ce moment-là. "J'avais peur qu'on me vole mon bébé, vous imaginez", a-t-elle conclu avec effroi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.