Michel Polnareff : ce qu'il a "très très mal vécu" pendant la crise sanitaire

Michel Polnareff : ce qu'il a "très très mal vécu" pendant la crise sanitaire
Michel Polnareff lors du concert "Les talents France Bleu" aux Folies Bergère à Paris, le 3 novembre 2016.

Michel Polnareff a récemment annoncé qu'il ferait son grand retour avec Polnarêves, une "expérience immersive" qu'il proposera à partir du 5 mai 2022 au Palace à Paris. Interrogé à ce sujet par Le Parisien le 24 janvier, le chanteur a fait d'autres confidences, notamment sur la manière dont il traverse la crise sanitaire.

Installé à Palm Springs aux États-Unis depuis 1994, Michel Polnareff va "très très bien", comme il l'a assuré au Parisien. "Je suis vraiment excité par ce projet, a-t-il expliqué. (...) On va apporter de la couleur dans un monde un peu gris. On va se venger des libertés qui nous ont été enlevées sous des prétextes plus ou moins compréhensibles. On a tous été assommés par cette pandémie."

"J'ai souffert du manque de contacts"

S'il est absent de la scène médiatique depuis trois ans, Michel Polnareff n'a pas chômé pour autant. L'artiste ayant refusé un fauteuil de coach dans The Voice a ainsi raconté : "J'ai composé beaucoup de choses et je me suis plié aux exigences médicales." Avant de poursuivre sur la gestion de la crise sanitaire et la façon dont il l'a traversée : "Face à l'inattendu, les gouvernements ont fait du mieux qu'ils pouvaient, mais leurs décisions changent tous les jours. Aux États-Unis, c'est différent d'un État à l'autre, d'une ville à l'autre, c'est très compliqué. Je n'ai pas souffert du Covid, mais j'ai souffert du manque de contacts, comme tout le monde. J'ai très très mal vécu le truc. Je n'aime pas beaucoup qu'on m'impose les choses."

Avec Polnarêves, où "tout sera virtuel", Michel Polnareff a en tout cas trouvé le moyen de rester en contact avec son public, "quelle que soit la situation médicalo-pharmatico-politico-financière qui sera en vigueur en mai".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.