Meghan Markle intraitable avec Kate Middleton, son caprice au palais de Buckingham le prouve

Meghan Markle intraitable avec Kate Middleton, son caprice au palais de Buckingham le prouveCatherine Kate Middleton, duchesse de Cambridge, Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex lors de la messe en l'honneur de la journée du Commonwealth à l'abbaye de Westminster à Londres. © BestImage

, publié le 4 octobre 2022

En public, Meghan Markle et Kate Middleton ont toujours fait bonne figure. En privé, l'entente serait loin d'être cordiale. Les relations des deux duchesses, comme celles de William et Harry, se sont détériorées au fil des années. Et les actions de Meghan y ont peut-être contribué.

Progressivement, les coulisses des relations entre Meghan Markle, le prince Harry et le reste de la famille royale se dévoilent. Les fans de la Couronne britannique peuvent remercier Valentine Lowe et son livre Courtiers: The Hidden Power Behind The Crown, aux révélations à charge contre le prince Harry et Meghan Markle. Si l'on imagine bien qu'intégrer une famille royale et faire la part belle au protocole n'a rien d'une partie de plaisir, la duchesse n'aurait pas été irréprochable tout au long de sa présence au palais. Envers Kate Middleton notamment.

Dans un nouvel extrait dévoilé par les médias britanniques et repris par , on apprend que la brouille entre Kate et Meghan ne s'est pas terminée par de plates et simples excuses. A l'époque, personne ne le savait, mais une réunion de demoiselles d'honneur pour le mariage de Meghan et Harry tourne mal entre les deux belles-soeurs. Les médias affirment alors que la duchesse de Cambridge a fini en pleurs à cause de la future mariée. Déclaration contredite par Meghan en personne, affirmant bien que Kate l'avait fait pleurer.

Par crainte de voir l'opinion publique se retourner contre elle, Meghan Markle aurait alors exigé que le palais réagisse officiellement dans un communiqué rétablissant cette vérité. Requête qu'il n'a pas pu honorer étant donné le caractère privé et puéril de l'affaire : "Après l'essayage de robes, Meghan est devenue obsédée par l'idée de convaincre le service de presse du palais de prendre sa défense en démentant les faits." Sa mission a échoué : "Il a été intransigeant sur le fait qu'exposer des histoires personnelles relatant des querelles entre les membres de la royauté serait une énorme erreur."

Ce n'est pas la seule chose que l'on apprend de l'ancienne actrice américaine dans l'ouvrage de Valentine Lowe. Il n'y a pas qu'avec Kate Middleton que le ton serait monté. Elle en aurait aussi fait voir de toutes les couleurs au personnel qui lui était dédié. Ce dernier la qualifie même de "sociopathe narcissique" pour qui gagner de l'argent à des fins personnelles était la principale motivation. Le prince Harry n'était apparemment pas mieux. Jugé "méprisant" et "grossier", il ne se gênait pas pour envoyer "des mails terribles." Pas vraiment la classe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.