Marion Cotillard : Voyage en avion, consommation de vêtements... l'activiste cash sur ses contradictions

Marion Cotillard : Voyage en avion, consommation de vêtements... l'activiste cash sur ses contradictionsMarion Cotillard parle de ses combats pour l'écologie, tout en admettant ses propres contradictions dans son interview pour Marie-Claire. © BestImage

, publié le 10 novembre 2022

La star française est une militante notoire pour l'écologie. Cependant, Marion Cotillard est consciente de ses propres contradictions et les révèle dans son interview pour le magazine "Marie-Claire", dont elle fait la couverture.

En couverture du magazine Marie-Claire, Marion Cotillard est littéralement sublime sur le papier glacé. L'actrice de 47 ans et qui vient de s'offrir une magnifique villa à Los Angeles souhaite toutefois aborder un sujet qui lui tient particulièrement à coeur dans les pages de la revue : l'écologie. À l'heure de l'urgence climatique, la star oscarisée utilise sa voix glamour pour sensibiliser le public sur la question, elle qui vient de lancer la société de production Newtopia qui a pour but de créer des récits ambitieux qui dessinent un monde soutenable et durable. Ce qui ne l'empêche pas de souligner ses propres contradictions sur le sujet.

Avec ses deux enfants, Marcel, 11 ans, et Louise, 5 ans, dont le père est Guillaume Canet, c'est au dîner que La Môme discute beaucoup d'environnement : "Ma fille est encore un peu petite, mais mon fils est déjà très sensible aux questions environnementales, humaines, et réagit à l'actualité." Il n'a pas d'ailleurs pas caché sa colère contre les propos de Kylian MBappé qui a dédramatisé les problèmes écologiques et va boycotter la coupe du Monde, malgré sa passion pour le football.

Toutefois, Marion Cotillard reconnaît ses contradictions sur le sujet de l'environnement. Si elle prend l'avion moins qu'à une époque, c'est aussi parce qu'elle ne veut plus trop s'éloigner de ses enfants. Mais ce sera certainement la mode et les vêtements qui demeure un sujet compliqué par l'artiste. "J'en consomme, là encore, beaucoup, beaucoup moins qu'avant, mais je dois bien avouer que quand j'achète aujourd'hui un vêtement, c'est plus pour me faire plaisir que par nécessité - tout en me questionnant quand même beaucoup", explique la célèbre invitée des plus grands défilés de la Fashion Week, en toute franchise.

Je suis dépitée
Si elle doit travailler sur ce sujet, elle remarque aussi que le milieu dans lequel elle exerce a aussi beaucoup à faire : "Le cinéma est effectivement une industrie polluante. Mais il y a beaucoup de postes sur lesquels on peut intervenir. De plus en plus d'entreprises proposent d'ailleurs des audits pour aider les productions de films à être plus vertueuse. (...) Les Etats-Unis sont plus en avance que nous. (...) Je me souviens sur le tournage d'Inception où Leonardo DiCaprio, très engagé sur ces questions, était là, des panneaux solaires fournissaient l'énergie nécessaires à toutes les machines." Marion Cotillard se dit dépitée par l'inaction gouvernementale par ailleurs : "Le pouvoir abîme : quand on voit les guerres internes, les manipulations au sein des partis (...) Je suis dépitée par le non-engagement, par l'inaction et pire, par les actions qui vont à l'encontre de ce qu'il faudrait faire."

Retrouvez l'intégralité de l'interview dans le magazine Marie-Claire du mois de décembre 2022

Marion Cotillard prête sa voix àCharlotte, film d'animation en salles depuis le 9 novembre. On la retrouvera en Cléopâtre dans Astérix & Obélix : L'Empire du Milieu de et avec Guillaume Canet au mois de février 2022

Vos réactions doivent respecter nos CGU.