Marina Carrère d'Encausse dans le coma : l'accident brutal à cause duquel elle a frôlé la mort

Marina Carrère d'Encausse dans le coma : l'accident brutal à cause duquel elle a frôlé la mortPortraits de Marina Carrere d'Encausse, lors de l'enregistrement de l'émission "Chez Jordan". © Cédric Perrin / Bestimage © BestImage, Cédric Perrin

, publié le 11 octobre 2022

Marina Carrère d'Encausse était l'invitée de Jordan De Luxe, pour son émission "Chez Jordan" sur "Télé Loisirs". Et lors de son passage, elle a évoqué un douloureux souvenir. Celui de l'accident qui aurait pu lui être fatal.

Marina Carrère d'Encausse a connu un drame il y a plusieurs années. La présentatrice de France 5 a frôlé la mort à l'âge de 24 ans. Un douloureux souvenir sur lequel elle est revenue à l'occasion d'une interview pour Télé Loisirs.

Elle est l'un des visages phares de France Télévisions. De 2000 à 2018, elle était aux commandes du Magazine de la santé avec son acolyte Michel Cymes. Malgré le départ de ce dernier, Marina Carrère d'Encausse n'a pas délaissé son siège pour le plus grand bonheur des téléspectateurs. Invitée dans l'émission de Jordan De Luxe sur , elle a évoqué sa complicité avec l'époux de Nathalie, mais pas que ! La maman de Lara, Thibault et Hugo (fruits de son ancienne union avec Françis) a aussi révélé qu'elle avait frôlé la mort à l'âge de 24 ans.

Les faits se sont déroulés en 1986. Alors qu'elle était en voiture avec son papa, ce dernier s'est pris "de plein fouet" un platane alors qu'il roulait à 130km/h. "Il s'était endormi parce qu'il était fatigué. C'est une cause d'accident extrêmement banale et c'était sur la route des Landes qui était une route mortelle à l'époque où les platanes se succédaient", s'est-elle souvenue. Par la suite, elle a été plongée dans le coma et a fait un long séjour à l'hôpital. "Je suis restée longtemps à l'hôpital parce que je me suis absolument tout abîmé, puis il y a eu des mois de rééducation après", a-t-elle poursuivi.

Mais la charmante blonde de 60 ans s'en est heureusement sortie. Et elle a souhaité faire de cette épreuve une force. Elle a en effet tenté de voir le positif de la situation en en tirant des leçons. "Quand on est futur médecin, c'est utile. Ça apprend ce que c'est d'être patient, d'être dans un lit d'hôpital, comment il faut être pudique avec les patients, les respecter. C'est une expérience qui est intéressante. Je ne l'ai pas voulue, je l'ai subie, mais ça m'a beaucoup apporté", a conclu la médecin échographiste. Nul doute que les patients qui viennent la consulter voient la différence.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.