Marianne James se livre à coeur ouvert : "Je me suis fait avorter"

Marianne James se livre à coeur ouvert  : "Je me suis fait avorter"
Marianne James au 8ème édition du Dîner Link pour Aides au Pavillon Cambon à Paris, le 11 décembre 2017.

Dans une interview à découvrir dans le nouveau numéro de Voici, Marianne James est décomplexée, à l'aise et n'a pas peur de dire ce qu'elle pense ni de prendre la parole. En kiosque le 2 septembre 2022, elle y évoque notamment la situation aux États-Unis quant à l'avortement.

En tant que chanteuse et passionnée, c'est bien entendu dans un magasin de musique que Marianne James a donné rendez-vous à la rédaction de Voici. Ils y ont parlé de "Tout est dans la voix" - un spectacle mêlant chant et humour - mais aussi de partage, d'avoir 60 ans, d'être une femme, et qui plus est, d'être une femme ronde. "De toute manière, grosse ou pas, ce n'est pas facile d'être une femme...", a-t-elle confié. Marianne James n'a pas peur de parler de son poids. Si elle s'était déjà confiée par rapport aux nombreux régimes qu'elle a effectués dans sa jeunesse, cette fois-ci, elle s'est livrée à coeur ouvert sur un autre sujet : l'avortement.

"Je suis ulcérée"

Interrogée quant à l'interdiction de l'avortement aux États-Unis, Marianne James a déclaré : "Je suis ulcérée". "C'est un retour en arrière religieux, et je dis ça alors que je suis croyante. Il ne faut plus jamais sur la terre que les sociétés civiles soient dirigées par des religieux", a-t-elle ajouté. La chanteuse a elle-même eu recours à l'avortement. "Moi je me suis fait avorter.", a-t-elle révélé, avant d'expliquer : "J'ai la foi, et pourtant je l'assume." Outrée et indignée par la situation, Marianne James a déclaré : "Ils acceptent que des gosses de 7 ans soient massacrés par un ado fragile sur-armé, mais il condamnent l'avortement... ."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.