Malika Ménard se confie sur l'après Miss France : "J'ai pris dix ans"

Malika Ménard se confie sur l'après Miss France : "J'ai pris dix ans"
Malika Ménard lors de la première du "Joker" au cinéma UGC Normandie à Paris, le 23 septembre 2019.

Chaque année, la nouvelle Miss France élue s'apprête à vivre une aventure extraordinaire pendant un an. Mais parfois, le règne se déroule avec quelques embûches. Pour Malika Ménard par exemple, le titre de Miss France a été assez difficile à porter, notamment en raison de sa timidité. Mais pour la jolie Normande, c'est surtout l'après Miss France qui s'est révélé compliqué à gérer.

Il y a un an, le 14 octobre 2020, Malika Ménard sortait un livre intitulé #Fuck les complexes : S'accepter et s'aimer au-delà du filtre des réseaux sociaux. Dans cet ouvrage, l'ancienne reine de beauté se livrait sans tabou sur les complexes qu'elle a développés après avoir été élue Miss France 2010. Aujourd'hui journaliste et influenceuse, la jeune femme de 34 ans est totalement épanouie. Mais le chemin pour trouver la paix avec elle-même a été long et tortueux. Invitée dans l'émission LES COMPLEXES - ENTRE POTES diffusée sur YouTube le 24 octobre 2021, la belle est revenue sur son parcours. "Miss France ne m'a pas créé de complexes, par contre, tu es vachement exigeant avec toi-même et tu mets beaucoup de temps à te défaire de ça", a déclaré celle qui assume totalement sa nouvelle vie.

"On met beaucoup de temps à se reconnaître dans le miroir"

Si la jeune femme s'est toujours sentie globalement bien dans sa peau, elle admet avoir eu un peu de mal à renouer avec son côté plus naturel et sans artifices. "Tu as l'impression d'appartenir à un standard, alors que ce n'est pas le tien. Moi, je n'étais pas apprêtée. On met beaucoup de temps à se défaire et se reconnaître dans le miroir, se familiariser avec soi-même sans maquillage", a-t-elle expliqué.

Visiblement perturbée par cette année placée sous le signe du luxe et des apparats, Malika Ménard s'est longtemps enfermée dans le statut de reine de beauté alors même qu'elle souhaitait retrouver sa personnalité d'avant le concours. "Il n'y a plus de dissociation avec les deux. Ce qui est long, c'est de retrouver sa personne. Et sans mentir, je pense que j'ai pris 10 ans", a-t-elle conclu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.