M. Pokora, papa "cocorico" : il compte apprendre la culture française à ses fils

M. Pokora, papa "cocorico" : il compte apprendre la culture française à ses fils
M.Pokora et Christina Milian lors de la 19e édition des NRJ Music Awards à Cannes, le 4 novembre 2017.

Samedi 4 septembre 2021, face aux caméras de l'émission de TF1 50' inside, M. Pokora a fait quelques confidences sur sa vie privée. Le chanteur, en couple avec l'Américaine Christina Milian, a notamment révélé ce qu'il souhaitait transmettre à ses deux garçons possédant la double nationalité.

M. Pokora est à la tête d'une famille recomposée. Alors que sa compagne était déjà mère d'une petite fille prénommée Violet, le Français a eu deux fils avec la chanteuse et actrice américaine : Isaiah, né le 20 janvier 2020 et Kenna, né le 24 avril 2021. Ce samedi dans 50' inside, l'interprète de Juste une photo de toi a expliqué qu'il lui tenait à coeur de transmettre le meilleur de son pays à ses garçons. "Mes enfants, c'est important pour moi qu'ils s'imprègnent de la culture française, a-t-il ainsi déclaré. Moi, je suis tellement cocorico qu'ils n'auront pas le choix de toute façon. Ça va se ressentir au quotidien."

"Je suis très chauvin"

Même s'il vit avec une Américaine, M. Pokora n'oublie pas d'où il vient et semble avoir le mal du pays lorsqu'il se trouve aux États-Unis. "Je vante tout le temps les mérites de la France, même quand je suis à Los Angeles. Je suis tout le temps en train de dire : 'Oh, nous, nos restaurants, on aurait eu ça et puis ce serait comme ça.' Je suis toujours en train de faire le Français quoi, je me plains un petit peu et je suis très chauvin quoi", a révélé le chanteur.

En mars dernier sur Instagram, M. Pokora avait déjà fait savoir qu'il parlerait en français à ses fils. Il avait aussi confié qu'il tenait à ce qu'ils soient scolarisés dans un établissement scolaire en France durant leur enfance. "Toute la famille est OK pour suivre et adore la France. Quand on a la chance d'avoir plusieurs cultures, il faut en profiter à fond", avait-il précisé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.