Léa Seydoux pas fan des selfies : "Je trouve ça impudique"

Léa Seydoux pas fan des selfies : "Je trouve ça impudique"
Léa Seydoux au photocall du défilé de mode prêt-à-porter printemps-été 2021 "Louis Vuitton" à La Samaritaine à Paris, le 6 octobre 2020.

Le 20 août 2021, Léa Seydoux a accordé une interview au magazine ELLE pour parler de sa carrière et notamment du film "France", dont la sortie dans les salles obscures est prévue le 25 août 2021. Au cours de l'entretien, la comédienne de 36 ans a aussi évoqué sa nature pudique.

Être actrice implique forcément de dévoiler une part de soi-même devant les caméras. Mais malgré sa carrière très prolifique, Léa Seydoux, à l'affiche de "France" de Bruno Dumont, a toujours du mal à se livrer. "Parfois on a l'impression de faire des choses très impudiques (...) C'est difficile à exprimer, ce sentiment de livrer quelque chose de très intime, comme si quelque chose nous était dérobé. On a peur de ça, on s'en inquiète, mais finalement on ne peut jamais savoir ce qu'on montre de soi (...)", a-t-elle indiqué dans ELLE.

Les selfies tuent "un peu le désir"

En raison de cette pudeur, l'actrice qui a été privée du Festival de Cannes à cause du coronavirus n'aime pas les réseaux sociaux. Ce qui la gêne le plus ? La tendance des selfies. "Instagram, un selfie, je trouve ça impudique. Ça tue quand même un peu le désir, en tout cas moi je n'ai pas envie de voir des acteurs que j'admire sur Instagram", a-t-elle expliqué.

Dans le même entretien, Léa Seydoux a confié qu'elle arrivait à prendre les transports en commun malgré sa célébrité : "Je peux prendre le métro, le bus, personne ne me reconnaît." Cependant, elle a conscience de "vivre dans une bulle" : "J'ai un rapport au monde qui n'est pas assez concret, je vois bien que je ne comprends pas les codes, mais il y a un autre monde que je comprends mieux, c'est celui des sentiments."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.