People

"Le regard qu'il portait sur ma fille", Emmanuelle Seigner et ce professeur de sa fille Morgane qu'elle a viré...

Roman Polanski et Emmanuelle Seigner aux Molière © BestImage

Elle s'est rapidement retrouvée sous le feu des critiques avec ses récentes sorties au cours de son entretien devant les caméras de Sept à huit sur TF1 le 16 octobre dernier. Les propos choc d'Emmanuelle Seigner sur les accusations d'agressions sexuelles qui visent son mari Roman Polanski depuis plusieurs décennies, ont retenu l'attention. Invitée de Léa Salamé dans Quelle époque ! ce samedi 22 octobre, l'actrice de 56 ans a pu faire son mea culpa, précisant le message qu'elle avait vraiment voulu faire passer. "C'était une phrase maladroite, je me suis mal exprimée, je m'en excuse", a-t-elle confié. Peu de temps avant, Emmanuelle Seigner s'était déjà livrée à nos confrères du JDD, sorti ce dimanche 23 octobre, révélant une histoire de regard masculin sur sa fille qui ne lui avait vraiment pas plu.

Roman Polanski n'est pas seulement son époux, mais le père de ses deux enfants, Morgane, 29 ans, et Elvis Polanski, 24 ans. Deux enfants qui selon les confidences du réalisateur, notamment dans Paris Match en 2019, ont beaucoup souffert de cette affaire. Cette fois-ci, dans les colonnes du JDD, Emmanuelle Seigner évoque un autre évènement qui est venu troubler le calme au sein de leur foyer. "Je ne suis pas une mère permissive, fait-elle savoir. J'ai toujours protégé mes enfants. Je me souviens d'avoir renvoyé un professeur de piano car je n'aimais pas le regard qu'il portait sur ma fille." Attentive à sa fille Morgane et à son entourage, la soeur de Mathilde Seigner a pu ainsi rapidement se séparer de ce professeur qu'elle n'a visiblement pas du tout senti. "Je n'aurais pas laissé mes enfants dormir chez Michael Jackson", conclut celle qui est apparemment une habituée des petites phrases qui font réagir.

Les propos choc d'Emmanuelle Seigner font vivement réagir

C'est à l'occasion de la sortie prochaine de son livre autobiographie, Une vie incendiée (éditions de l'Observatoire), qu'Emmanuelle Seigner fait la tournée des médias. Son passage devant les caméras de Sept à huit sur TF1 le 16 octobre dernier a néanmoins fait beaucoup plus parler que ses autres interventions. "Quand j'ai connu mon mari, toutes les femmes voulaient coucher avec lui. Toutes les jeunes filles voulaient coucher avec lui [...], il attirait énormément, et je pense qu'il n'avait besoin de violer personne", avait-elle déclaré à Audrey Crespo-Mara, évoquant les accusations d'agressions sexuelles qui visent son mari Roman Polanski depuis plusieurs décennies. Rappelons que le réalisateur fait même toujours l'objet d'un mandat d'arrêt par la justice américaine qui le poursuit pour le viol de Samantha Geimer, âgée de 13 ans à l'époque.

Roman Polanski reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu'au jugement définitif de ces affaires.

publié le 23 octobre, Ari Guardiola, Purepeople

Liens commerciaux