"Le prochain, je me le fais" : Michel Sardou cash, cette phrase choc qui ne passe pas

"Le prochain, je me le fais" : Michel Sardou cash, cette phrase choc qui ne passe pasExtrait de l'émission 20h30 le dimanche (France 2) avec Michel Sardou, sans filtre © France 2

, publié le 14 novembre 2022

Fidèle à son tempérament cash et sans langue de bois, Michel Sardou a fait des déclarations provocantes sur le plateau de "20h30 le dimanche" ce 14 novembre 2022 sur France 2, attaquant de façon virulente les cyclistes. Des propos qui ont indigné rapidement les internautes.

Pour son numéro du 13 novembre 2022 sur France 2 de l'émission 20h30 le dimanche, Laurent Delahousse a reçu dans un premier temps le chef Alain Ducasse, la philosophe et petite-fille de Louis de Funès, Julia de Funès, et le chanteur Michel Sardou. Ce dernier est revenu sur son retour sur scène en 2023, alors qu'il avait fait ses adieux en 2018. Sans filtre, il a ainsi expliqué ses envies, retrouver son public qu'il aime tant, et le déclic fait par sa femme Anne-Marie Périer. Son beau-frère Jean-Marie Périer a de son côté soutenu la démarche de l'artiste, critiqué pour un come-back soi-disant motivé par l'argent. Sur le plateau de la deuxième chaîne, il a par ailleurs réagi sur la société française, affichant ses positions quitte à déplaire.

Après une séquence-archive d'un Bernard Loiseau "politiquement incorrect", Laurent Delahousse interroge ses invités sur l'idée du "c'était mieux avant". Alain Ducasse et Julia de Funès sont d'accord pour dire que l'on peut être nostalgique, sans tomber dans une attitude réac. Michel Sardou rebondit : "J'ai de bons souvenirs mais c'était aussi mal avant qu'aujourd'hui. Il y avait des grèves, il y avait la guerre, il y avait des problèmes de fric, il y avait tout." Puis, fidèle à son franc-parler, il lance : "On n'était pas emmerdés sur les autoroutes, ça je dois dire qu'on pouvait rouler à la vitesse qu'on voulait. Il y avait pas les trottinettes qui vraiment nous les cassent, et il n'y avait pas les vélos que je ne supporte pas. Voilà, ils grillent tous les feux rouges, le prochain je me le fais." Le présentateur choisit de ne pas rebondir sur ces propos et enchaîne rapidement sur le prochain invité, Cerrone.

Les réactions clivantes sur Twitter ne tardent pas toutefois. Si certains sont ravis de l'honnêteté de l'artiste de 75 ans, les commentaires des internautes montrent souvent de l'indignation. "Michel Sardou est tellement gênant sur le plateau du JT de20h30 le dimanche et qui menace pépouze le prochain cycliste qu'il croisera de 'se le faire'", dira @PetwitHom. "Menaces de #MichelSardou contre les cyclistes en direct chez Laurent Delahousse sur France2 tv. Au calme. @justice_gouv, on reste sans rien faire devant les incitations à la violence ? (Article R623-1 du Code pénal)", écrit @AVeloDansParis. "Dîtes donc @France2tv, dans votre 20h, votre invité #michelSardou déclare 'je ne supporte pas les cyclistes, ils grillent les feux rouges, le prochain, je vais me le faire'... Et ça passe crème... Tout va bien", indique @fleloch.

Préparation intense

On peut imaginer que l'interprète de Je vais t'aimer ne va pas s'encombrer des réactions choquées et continuer de se préparer pour son grand retour sur scène. A coup de régime, exercices physiques et de travail sur sa voix comme il l'a expliqué sur France 2 : "Ça commence par le régime déjà, moi qui suis un grand bouffeur je regarde mon assiette c'est une punition divine [...] Ce qui a fait de moi ce que je suis devenu, c'est que j'ai une grande voix. Or, avec l'âge évidemment ça baisse, on gagne en graves ce qu'on perd en aigus. Donc je retravaille la voix."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.