Le Prince Andrew déchu : il perd ses récompenses militaires et son titre royal

Le Prince Andrew déchu : il perd ses récompenses militaires et son titre royal
Le duc d'York lors d'un événement au palais de Buckingham à Londres, le 12 juin 2019.

Dans un communiqué rendu officiel jeudi 13 janvier 2022, le palais de Buckingham s'est enfin exprimé sur la décision de la reine au sujet du scandale qui entoure son fils le prince Andrew depuis de nombreux mois. On apprend ainsi que le duc d'York a été contraint de renoncer à ses titres militaires et royaux.

C'est un nouveau coup dur pour la reine Elizabeth II, qui doit depuis plusieurs mois faire face aux nombreux scandales qui entourent le prince Andrew : après avoir difficilement traversé le décès de son époux le prince Philippe et inquiété l'ensemble des Britanniques lors de son passage à l'hôpital, elle doit désormais faire face aux actions de son plus jeune fils. Ce dernier est en effet en pleine tourmente depuis les accusations d'agressions sexuelles par Virginia Giuffre. En tant que membre de la famille royale, il doit pourtant respecter un protocole très strict et suivre bon nombre de règles insolites.

Le prince Andrew perd le titre d'"Altesse Royale"

Ainsi, jeudi 13 janvier dans un communiqué, le Palais de Buckingham a rendu sa décision concernant l'affaire et le statut royal de l'ex-mari de Sarah Ferguson. "Avec l'accord et l'approbation de la reine, les affiliations militaires et parrainages royaux du duc d'York ont été rendus à la reine, peut-on lire. Le Duc d'York continuera à ne pas assumer de fonctions publiques et se défend dans cette affaire comme simple citoyen." Une décision lourde de sens pour celui qui est surnommé le "prince parasite" par les médias britanniques, qui implique la perte de l'ensemble de ses titres militaires honorifiques. De même, il ne pourra plus, à partir d'aujourd'hui, être nommé "Son Altesse Royale".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.