Le pénis du prince Harry esquinté lors d'une mission militaire, il raconte le drame : "J'avais découvert ça, horrifié"

Le pénis du prince Harry esquinté lors d'une mission militaire, il raconte le drame : "J'avais découvert ça, horrifié"Bande-annonce de l'interview du prince Harry, duc de Sussex, par Anderson Cooper pour l'émission "60 Minutes". © BestImage

, publié le 6 janvier 2023

L'année 2011 restera gravée dans la mémoire du prince Harry. Et pas que dans la mémoire. A quelques jours du mariage du prince William et de Kate Middleton, le jeune duc avait participé à une marche caritative... à ses risques et périls.

On saura tout, tout, tout... sur le zizi... du prince Harry. Le Britannique de 38 ans parle comme un livre ouvert en ce moment, que ce soit dans les six épisodes du documentaire filmé avec Meghan Markle pour la plateforme Netflix, ou dans ses mémoires, intitulées Spare (Le suppléant en français), qui sortiront le 10 janvier 2023. Dans les premiers extraits de l'ouvrage qui ont malencontreusement fuité, on découvre moults détails à propos de sa vie et de son oeuvre, de ses envies futures et de ses joies passées... dont les détails de sa première fois avec une femme plus âgée, ou encore quelques curieuses descriptions de son pénis.

Les rumeurs à son propos l'ont toujours agacé. Tout particulièrement une, qui assurait que le prince William et le prince Harry n'avaient pas été circoncis quand ils étaient petits puisque Diana considérait que ce n'était pas une nécessité médicale - ce qui, apparemment, était faux. "Il y a un nombre incroyable d'histoires dans des livres, dans des journaux, même dans le New York Times à propos de Willy et moi", explique-t-il. Si toutefois vous vous posiez la question, le papa d'Archie et Lilibet confirme, dans Spare, qu'il a bien été "coupé". Un autre détail, à propos de ses parties intimes, est d'ailleurs raconté dans les mémoires du duc de Sussex. Il s'agit d'une anecdote qui remonte à 2011, alors qu'il parcourait une partie du Pôle Nord en compagnie d'un groupe de militaires.

C'était la même chose avec mon pénis !
Cette année-là, le prince Harry s'était effectivement joint à une action de bienfaisance qui consistait à récolter de l'argent en marchant dans le Pôle Nord pendant 305km - le fameux Walking with the Wounded. Le jeune souverain s'était contenté de quatre jours, puisqu'il devait se rendre ensuite au mariage du prince William et de Kate Middleton. Hélas, le jour de la cérémonie, il souffrait de gelures, des lésions du tissus dues au gel, au niveau de l'entre-jambes. Dur dur, dans un pantalon de costume. "Mon père était très intéressé et très compatissant en voyant l'inconfort que provoquait mes oreilles et mes joues gelées, et il m'a fallu beaucoup de force pour ne pas lui dire que c'était la même chose avec mon pénis, assure-t-il. En arrivant à la maison, j'avais découvert, horrifié, que cette région avait été touchée par le froid, et alors que les oreilles et les joues commençaient à guérir, ce n'était pas le cas partout." Que voulez-vous, il faut souffrir pour être bon...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.