"Le jeter et me suicider" : Églantine Éméyé, maman d'un fils polyhandicapé fait de terribles confidences...

"Le jeter et me suicider" : Églantine Éméyé, maman d'un fils polyhandicapé fait de terribles confidences...Eglantine Emeyé dans l'émission "C à Vous", sur France 5. © France 5

, publié le 1 novembre 2022

Églantine Éméyé est maman de deux enfants. Son cadet, Samy, est polyhandicapé et souffre notamment d'un autisme sévère. Le voir grandir, malgré tout l'amour qu'elle lui porte, a été d'une très grande difficulté.

Un enfant de 11 ans, atteint d'autisme, a été retrouvé mort le samedi 29 octobre 2022 sur les berges de l'Huveaune, à Marseille. C'est sa mère qui l'avait poignardé avant de signaler sa disparition à la police. Invitée à commenter l'histoire, sur le plateau de l'émission C à Vous sur France 5, Églantine Éméyé a admis qu'elle avait elle-même songé au pire face aux épreuves épuisantes qui ont accompagné l'éducation de son fils autiste polyhandicapé Samy.

"J'aide parfois des parents qui sont dans des situations dramatiques et qui appellent mon association au secours, a-t-elle expliqué à Anne-Elisabeth Lemoine. Ils sont dans des situations semblables à celles que j'ai vécues et disent qu'ils n'en peuvent plus, et que si on les laisse comme ça, ils en viendront à des extrémités comme ça. Je vous avoue qu'il m'est arrivé d'y penser. De me dire : 'Je vais craquer. Je vais le jeter par la fenêtre et me suicider après'".

Églantine Éméyé avait déjà évoqué les difficultés, les coups, les cris, les nuits interminables et l'épuisement dans son documentaire Mon fils, un si long combat, en 2014. "Ça vous vrille le ventre et en plus vous ne dormez pas, rappelle-t-elle. Quand c'est notre quotidien jour et nuit pendant des années, je peux comprendre qu'à un moment on craque. Et c'est des choses qu'on n'ose évidemment pas dire, mais voilà, on craque".

Aujourd'hui, Samy a 17 ans et il est pris en charge par une structure spécialisée, qui se situe à Hyères, dans le Var, à 900km d'elle. Églantine Éméyé regrette toutefois le manque d'établissements, le manque d'intérêt vis-à-vis de telles situations et l'absence de personnel, de plus en plus flagrante. Voilà pourquoi elle lutte, avec son association , pour offrir aux enfants autistes et à leur famille le droit à une vie meilleure...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.