Laurent Baffie, le visage transformé : "2 jours de cauchemar" pour sa métamorphose, il a souffert le martyre

Laurent Baffie, le visage transformé : "2 jours de cauchemar" pour sa métamorphose, il a souffert le martyreLaurent Baffie - Enregistrement de l'émission "Vivement Dimanche" à Paris.. © Coadic Guirec/Bestimage © BestImage, Coadic Guirec

, publié le 3 novembre 2022

Plus un poil sur le caillou ? Mais si ! Il y a quelques mois, Laurent Baffie a subi une greffe d'implant capillaires. Et même deux. Ces interventions, il s'en souvient comme si c'était hier...

Le sujet a longtemps été tabou. Mais les temps changent et de plus en plus d'hommes parlent sans aucune honte de leurs implants capillaires. Laurent Baffie, notamment, prend la parole sans problème à propos de l'intervention qu'il a subie. Il a fatalement abordé le sujet en participant à l'émission Un bon moment avec, de Kyan Khojandi, qui avait lui-même très tôt évoqué sa perte de cheveux dans l'un des épisodes de sa série Bref, diffusée sur Canal+ en 2011 et 2012.

J'ai eu un mal de chien, ça fait très, très mal
Laurent Baffie n'apparaît plus tellement à la télévision, notamment depuis l'arrêt de Salut les terriens. Mais le public le retrouve sur scène dans son one man show Laurent Baffie se pose des questions. Difficile de ne pas voir une différence avec ses apparitions précédentes, capillairement parlant. "Un jour, je perdais mes cheveux, donc je me suis rasé la tête. J'ai dit à ma femme : 'Regarde je n'ai pas une tête de chauve', a-t-il raconté à Kyan Khojandi. Je suis très douillet, très craintif. Je suis allé dans la meilleure des cliniques et voilà ils m'ont fait des implants. J'ai eu un mal de chien, ça fait très, très mal. Mais je n'avais pas une tête de chauve, ça ne m'allait pas, il n'y avait pas marqué Bruce Willis."

Si le résultat semble très satisfaisant pour Laurent Baffie, il avoue aisément avoir souffert le martyr et avoir vécu "deux jours de cauchemar". D'autant qu'il a dû retourner à la clinique, un an après la première intervention, pour peaufiner quelques détails. Si l'humoriste parle de ses implants capillaires avec une grande aisance, il est bien l'un des seuls à le faire dans la sphère médiatique. "Il y a beaucoup de gens qui ne veulent pas en parler, des vedettes, c'est comme si c'était tabou, constate-t-il. J'étais très fan de Guy Bedos, qui a traversé la vie avec une perruque. Je ne trahis pas de secret, tout le monde le savait. Et je trouve qu'il a dû beaucoup souffrir en s'enfermant dans un mensonge. il n'y a pas de honte à s'arranger comme on en a envie..."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.