Laura Smet : ces angoisses qu'elle ne veut pas transmettre à son fils

Laura Smet : ces angoisses qu'elle ne veut pas transmettre à son fils
Laura Smet au photocall pour la cérémonie de clôture du 32e Festival du film britannique de Dinard, le 2 octobre 2021.

Dans un article paru le dimanche 21 août 2022, Version Femina s'est entretenu avec Laura Smet. La fille de Johnny Hallyday et Nathalie Baye s'est confiée sur ses premiers pas au théâtre mais aussi sur son rôle de maman. Elle y explique ne pas vouloir transmettre certaines de ses angoisses à son fils.

Depuis la venue au monde de son fils en juillet 2020, Laura Smet s'efforce de s'améliorer chaque jour. En effet, elle a expliqué dans les colonnes de Version Femina : "J'apprends chaque jour à son contact, j'essaie de m'améliorer." Elle s'est notamment épanchée sur ses angoisses. "Par exemple, je suis une grande 'flippée' des départs mais, comme je ne veux pas lui transmettre cette angoisse, je m'oblige à transformer ces moments de stress en grandes joies", a-t-elle confié.

Réparer l'éducation qu'elle a reçue

Si Nathalie Baye a expliqué avoir été traumatisée à la naissance de sa fille et avoir eu peur de la perdre, cette dernière tente de construire un environnement moins médiatique et plus paisible pour son fils. Laura Smet souhaite donc s'assurer de ne pas transmettre ses nombreuses angoisses à son enfant, fruit de sa relation avec Raphaël Lancrey-Javal. Elle semble mener une quête plutôt saine et qui selon la fille du taulier pourrait pallier aux traumatismes générationnels. "Un jour, quelqu'un m'a dit : 'Si tu arrives à réparer une chose de l'éducation que tu as reçue, tu auras gagné', a-t-elle conclu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.