Laetitia Milot maman : son "miracle" face à une maladie qui "détruit l'amour"

Laetitia Milot maman : son "miracle" face à une maladie qui "détruit l'amour"
Laetitia Milot au 56e Festival de la télévision de Monte-Carlo, le 14 juin 2016.

Ce lundi 21 mai 2018, les téléspectateurs de TF1 ont pu retrouver la comédienne dans le téléfilm "Coup de foudre à Bora Bora" puis dans un documentaire sur l'endométriose en seconde partie de soirée. À cette occasion, cette dernière est revenue sur sa grossesse "miracle" dans un entretien accordé à Télé-Loisirs.

Il y a quelques jours, Laetitia Milot a réalisé son plus grand rêve, devenir maman, en donnant naissance à une petite fille le 16 mai dernier. Pourtant cette ambition a longtemps été obscurcie par la maladie, l'actrice de 37 ans souffrant d'endométriose. Un mal contre lequel elle s'est battue et se bat toujours avec son mari Badri, comme elle l'a rappelé à Télé-Loisirs : "L'endométriose dont je souffre est vraiment une maladie où, quand on est deux, c'est en couple qu'il faut se battre sinon elle détruit l'amour." Et d'ajouter : "Moi j'ai la chance d'être accompagnée par Badri. C'est un ange. C'est mon ange..."

"Cet enfant va chambouler notre vie"

Cette naissance, Laetitia Milot la considère donc comme une chance incomparable. "Nous avons tellement rêvé ces moments. Une grossesse après dix ans de combat pour moi qui souffre d'endométriose, une grossesse naturelle sans FIV : un miracle !", s'est une nouvelle fois réjouie la comédienne qui tente d'éveiller les consciences via les réseaux sociaux.

C'est donc une femme plus heureuse que jamais qui compte désormais profiter de la maternité comme il se doit. "Je vais couvrir ma fille de câlins, de 'Je t'aime' le plus possible !", a détaillé Laetitia Milot qui tient à jouer son rôle de mère à la perfection. "Je voudrais lui apprendre à tendre la main vers les autres, lui faire découvrir le respect. Cet enfant va chambouler notre vie mais elle est la meilleure chose qui puisse nous arriver. Parents, ce sont les plus beaux rôles qui puissent nous être offerts...", a-t-elle conclu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.