Laetitia Casta sur son rôle de maman : "J'ai une facilité à porter la vie"

Laetitia Casta sur son rôle de maman : "J'ai une facilité à porter la vie"
Laetitia Casta au photocall du film "La croisade" lors du 74e Festival de Cannes, le 12 juillet 2021.

Mariée à son compagnon Louis Garrel et mère de quatre enfants, Laetitia Casta garde jalousement sa vie privée. Très secrète, l'actrice ne se confie que très rarement aux journalistes et préfère de loin discuter de ses actualités professionnelles. Pourtant, elle a exceptionnellement accepté de se confier sur son rôle de mère le temps d'une interview accordée au magazine Marie Claire.

À la tête d'une grande famille recomposée, Laetitia Casta coule des jours heureux en compagnie de son chéri et de ses quatre enfants. Si son emploi du temps est bien chargé, cela n'empêche pourtant pas cette grande timide de passer du temps auprès de ses proches. Interrogée par Marie Claire, l'actrice s'est dite très fière de sa petite tribu. "Quatre enfants. Quatre ! Ça me fait rire ce chiffre quatre. C'est pas mal non ? Ça me fascine, même si je savais que ce serait comme ça. Toute jeune, à 12 ans, j'avais ma petite soeur dans les bras. J'ai une facilité à porter la vie, j'aime ça. J'apprends tellement de mes enfants ! D'une génération à l'autre, ils sont de plus en plus vifs et forts en sensibilité. Nous avons vécu le confinement tous ensemble, comme une microsociété", s'est-elle émerveillée.

"J'aime que l'enfant ne soit pas réduit à l'enfance mais respecté"

Si être à la tête d'une famille nombreuse représente déjà un exploit en soi, il est d'autant plus difficile de gérer quatre enfants de générations différentes. Ici encore, c'est le cas de Laetitia Casta, dont les quatre progénitures sont nées entre 2001 et 2021. "Je dois jongler entre ces différentes générations, en motivant les grands tout en me faisant réprimander par les plus jeunes", expliquait-elle en juin dernier dans Le Figaro. De même l'ancien mannequin met un point d'honneur à communiquer soigneusement avec ses enfants, qu'il s'agisse des plus petits ou des plus grands. "Je prends en considération la parole des enfants. Je suis une mère protectrice mais à l'écoute, je veille à rester dans un discours d'égal à égal avec eux. (...) J'aime que l'enfant ne soit pas réduit à l'enfance mais respecté. Chez moi, on écoutait les petits jusqu'à 6 ou 7 ans, puis un gouffre se créait à l'adolescence, le dialogue était rompu...", s'est-elle ensuite souvenu avec amertume.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.