L'amour est dans le pré : Ivre, un agriculteur frappe et menace des gendarmes... la lourde sanction est tombée !

L'amour est dans le pré : Ivre, un agriculteur frappe et menace des gendarmes... la lourde sanction est tombée !"L'amour est dans le pré" saison 13 - M6 © M6

, publié le 14 octobre 2022

L'un des agriculteurs de "L'amour est dans le pré" a eu des démêlés avec la justice. Ivre, il a eu une vive altercation avec des gendarmes. Il a donc comparu devant la justice le 11 octobre 2022 et une peine de prison a été requise.

L'un des agriculteurs de L'amour est dans le pré (M6) fait son retour sous le feu des projecteurs. Mais ce n'est pas pour ses projets qu'il refait parler de lui. L'homme en question a été condamné par la justice après une violente altercation.

Thierry Olive a été révélé au grand public en 2012. L'éleveur de vaches a marqué les esprits avec ses nombreuses blagues coquines et son histoire avec Annie, qu'il a épousée en septembre de la même année. Mais aujourd'hui, ce n'est pas pour cela qu'il fait parler de lui. En février dernier, sur la commune du Lorey (Manche), des automobilistes ont aperçu une camionnette qui tractait une remorque depuis le fond d'un fossé. Ils ont souhaité intervenir pour lui venir en aide mais ont vite constaté qu'il était en état d'ivresse. Ainsi, ils ont préféré appeler les gendarmes qui sont rapidement venus sur place. Et lors de leur arrivée, l'ancien candidat de M6 s'est énervé.

Une altercation a donc démarré entre Thierry Olive et les forces de l'ordre. L'agriculteur les aurait insultés, menacés de mort et frappés. Il a donc été menotté afin d'être maîtrisé, son comportement n'étant pas habituel à cause de son taux d'alcoolémie qui s'élevait à 1,84 gramme d'alcool par litre de sang, selon nos confrères de . A cause de cette affaire, il était convoqué devant le tribunal de Coutances ce mardi 11 octobre 2022. Et l'homme de 54 ans aurait fait profil bas en s'excusant et en évoquant sa santé fragile et son état dépressif.

Le tribunal l'a finalement condamné à une peine de 3 mois de prison, avec un sursis probatoire de 2 ans, assorti d'une obligation de soigner son alcoolisme. Ce n'est pas tout ! Son permis a également été suspendu pour une durée de 6 mois, toujours selon les informations de La presse de la Manche.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.