Kylie Jenner et sa robe à tête de lion : Anthony Delon et PETA montent au créneau

Kylie Jenner et sa robe à tête de lion : Anthony Delon et PETA montent au créneauKylie Jenner avec une robe à tête de lion lors du défilé Schiaparelli à Paris. © Moreau / Perusseau / Bestimage © BestImage, Moreau / Perusseau

, publié le 24 janvier 2023

C'est une Fashion Week contrastée pour la maison Schiaparelli. La marque italienne a organisé son défilé lundi 23 janvier avec notamment des robes ornées de têtes d'animaux sauvages, plus vraies que natures. Un choix qui a engendré une grosse polémique, soutenue notamment par Anthony Delon et l'association PETA.

C'est un début de Fashion Week pour le moins mitigé pour la marque italienne Schiaparelli. En effet, celle-ci commence l'année avec une belle polémique qui enflamme la toile et dont elle se serait bien passée. À l'occasion du défilé pour la Fashion Week Haute Couture, le directeur artistique de Schiaparelli, Daniel Roseberry, a dévoilé sa nouvelle collection printemps-été 2023. Et cette dernière fait énormément parler, en bien comme en mal.

Pour l'événement, la benjamine de la fratrie Kardashian, Kylie Jenner avait répondu à l'appel dans une tenue pour le moins originale. C'est dans sa robe toute noire ornée d'une tête de lion que l'influenceuse et mannequin de 25 ans est apparue au Petit Palais. Une look que l'on a pu retrouver dans diverses déclinaisons, porté notamment par l'ex de Kanye West, Irina Shayk ou encore Naomi Campbell.

Néanmoins, cette création n'a pas laissé les internautes indifférents, ni certaines personnalités. À commencer par Anthony Delon. "Très mauvais", a-t-il tout d'abord écrit accompagné d'un emoji d'un pouce désapprobateur, dans cette story à retrouver dans . "Stop à la glorification des trophées de chasse", a-t-il ensuite ajouté.

Une violente polémique

Il faut bien reconnaître que la tenue peut en effet prêter à confusion tant les têtes d'animaux sembles plus vraies que nature. Cependant, il s'agit bel et bien de faux trophées de chasse, mais la symbolique est évidemment questionnable puisqu'il s'agit d'animaux sauvages en voie d'extinction et dont les têtes servent régulièrement de trophées de chasse, notamment auprès des braconneurs.

Surtout que pour obtenir de tels résultats, la marque italienne a eu recours à une méthode conteste, comme l'explique l'association PETA. "Des vers à soie ont été bouillis vivants et des moutons ont été exploités pour leurs toisons pour obtenir la soie et la laine utilisées dans la confection de ces fausses têtes d'animaux. Schiaparelli devrait se tourner vers des matériaux d'origine non-animale", peut-on lire sur leurs réseaux sociaux.

Kylie Jenner s'est ainsi retrouvée sous le feu des critiques, mais aussi Naomi Campbell. La mannequin superstar avait participé à plusieurs campagnes avec PETA par le passé, et plusieurs internautes n'ont pas manqué de le lui rappeler, soulignant son hypocrisie. Reste maintenant à voir quelle sera la réaction de la marque italienne face à ce scandale naissant.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.