Kevin Spacey accusé d'attouchements sexuels : retournement de situation pour l'acteur déchu

Kevin Spacey accusé d'attouchements sexuels : retournement de situation pour l'acteur déchuKevin Spacey a été jugé non coupable d'attouchements sexuels par un tribunal civil new-yorkais © BestImage

, publié le 21 octobre 2022

A New York ce 20 octobre, un jury populaire a répondu par la négative à la question de savoir si Anthony Rapp, qui avait déposé plainte en 2020, avait démontré que "Kevin Spacey avait touché ses parties intimes", en mai 1986, à l'occasion d'une fête qu'il donnait dans son appartement de New York.

Le jury populaire d'un tribunal civil à New York a débouté jeudi 20 octobre 2022 l'acteur Anthony Rapp, qui accusait la star déchue d'Hollywood Kevin Spacey de lui avoir fait subir des attouchements à caractère sexuel, il y a 36 ans lors d'une soirée à Manhattan. Anthony Rapp, qui joue dans la série Star Trek: Discovery avait alors 14 ans, tandis que Kevin Spacey en avait 26. A l'époque, l'un et l'autre jouaient sur les planches de Broadway à New York, dans deux spectacles distincts.

Le jury a rendu sa décision après un court délibéré, repoussant les demandes d'Anthony Rapp, 50 ans, qui réclamait 40 millions de dollars de dommages et intérêts. Peu après la lecture du délibéré, Kevin Spacey a quitté le tribunal, s'engouffrant à l'arrière d'un véhicule noir sans faire de déclarations aux journalistes.

"M. Spacey est satisfait de vivre dans un pays où les citoyens ont le droit d'être jugés par des jurés impartiaux qui prennent leur décision sur des preuves et non sur des rumeurs ou sur les réseaux sociaux", s'est réjouie son avocate Jennifer Keller. Elle s'est félicitée dans un courriel à l'AFP d'un "verdict rapide et net" et que "justice ait été rendue".

M. Rapp, sorti semble-t-il par l'arrière du palais de justice de Manhattan, "a donné sa vérité au tribunal", a déclaré par communiqué son avocat Peter Saghir. "Si nous respectons le verdict du jury, cela ne change rien à ce qui lui est arrivé," a-t-il ajouté. L'affaire, révélée fin octobre 2017, au tout début du phénomène #metoo de libération de la parole sur les violences sexuelles, avait été suivie par d'autres accusations d'agressions sexuelles contre l'acteur, causant sa mise à l'écart dans le monde du spectacle.

Celui qui incarnait un politicien prêt à tout pour acquérir le pouvoir à Washington, dans la série au succès planétaire de Netflix House of Cards, n'en a pas fini avec les ennuis judiciaires qui impactent sa carrière. Le comédien de 63 ans est encore poursuivi au Royaume-Uni pour des agressions sexuelles contre trois hommes entre mars 2005 et avril 2013, lorsqu'il était directeur d'un théâtre londonien, et pour lesquelles il a plaidé non coupable en juillet dernier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.