Kate Middleton : Ses parents Carole et Michael ruinés ? Ils ont perdu une grosse somme d'argent...

Kate Middleton : Ses parents Carole et Michael ruinés ? Ils ont perdu une grosse somme d'argent...Le prince William, prince de Galles, et Catherine (Kate) Middleton, princesse de Galles, lors de leur visite à l'église St Thomas à Swansea. © BestImage

, publié le 4 octobre 2022

Kate Middleton aurait pu se lancer dans les affaires si elle n'avait pas fini princesse. Ses parents, Carole et Michael Middleton, entrepreneurs et à la tête d'une société d'articles de fête, ont fait fortune dans le domaine. Mais la fortune, justement, ne serait plus vraiment d'actualité.

Personne n'est à l'abri de coups durs lorsqu'il se lance dans son propre business. Si certains partent de rien pour arriver à tout, rares sont les parcours sans embûche ni difficulté. Le clan Middleton en est la preuve ! Kate Middleton aurait pu devenir l'une des associés ou bras droit de ses parents si son destin ne lui avait pas fait croiser la route d'un certain William à St Andrews. Carole et Michael, les parents de la duchesse, ont monté leur business dans les articles de fête, société appelée Party Pieces. Si elle a fait leur bonheur jusqu'à présent, le récent bilan financier les a fait descendre de leur nuage.

Le a obtenu des informations concernant la santé financière de l'entreprise des Middleton. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les recettes ne sont pas aussi bonnes qu'espérées. D'après les documents, Party Pieces a enregistré une perte de 285 506 livres (soit près de 330 000 euros) augmentant le déficit de l'entreprise à 1,35 million de livres. Il faut dire que la longue période de pandémie, rythmée par des confinements et des restrictions sanitaires n'a pas dû arranger le cas de l'entreprise.

Toutefois, les dirigeants se veulent rassurants quant à cette importante perte et en veulent pas crier faillite trop vite : "Au cours de l'année, la société a enregistré une augmentation impressionnante de 18% de ses revenus de vente au détail malgré une période difficile pour les détaillants britanniques. Le perte après impôts représente l'investissement continu dans les plans de croissance de l'entreprise, y compris [...] l'ouverture de nouveaux territoires aux États-Unis, en Europe et au Moyen-Orient." C'est ce qui s'appelle prendre des risques mais malheureusement chez les Middleton, cela ne fonctionne pas toujours.

James Middleton s'est lui aussi lancé dans plusieurs affaires parmi lesquelles la société Boomf, spécialisée dans la personnalisation de marshmallows. Malgré toute l'énergie et la bonne volonté que le mari d'Alizée Thévenet a mis dans ce projet, l'entreprise a fait faillite. James Middleton s'est retrouvé contraint de vendre son bébé. Malgré cela, il est encore confronté à des soucis d'ordre financier. En juillet dernier, il était même la cible d'une enquête concernant un paiement suspect malgré la cession de l'activité. Comme quoi l'argent, ça ne fait pas toujours le bonheur !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.