Kamel Belghazi (Demain nous appartient) papa un peu "oldschool" : il révèle ce qu'il aimerait que ses filles évitent...

Kamel Belghazi (Demain nous appartient) papa un peu "oldschool" : il révèle ce qu'il aimerait que ses filles évitent...Exclusif - Kamel Belghazi - People au concert unique "Au cinéma" de Renaud Capuçon à l'Olympia à Paris © Dominique Jacovides - Cyril Moreau/Bestimage © BestImage, Dominique Jacovides - Cyril Moreau

, publié le 9 octobre 2022

Alors que dans Demain nous appartient, son personnage, Wiliam est confronté aux questions sentimentales de ses filles, Kamel Belghazi évoque les siennes. Papa "old school", il révèle ce qu'il aimerait qu'elles lui évitent, sur ce sujet.

Dans Demain nous appartient (TF1), Kamel Belghazi régale les fans dans le rôle de William. Acteur populaire, il a accepté de décrypter son personnage et notamment les résonances entre ce dernier et sa vie privée de papa, dans les colonnes de Télé Star. Et la prochaine intrigue concerne directement William, celui-ci devant se confronter aux questions sentimentales de ses filles. Papa de Sophia, 3 ans, et Mila, 8 ans, fruits de ses amours avec sa compagne Marine Thierry, Kamel Belghazi reconnaît être sur ses questions plutôt "old school".

Il essaie même de ne pas y penser et d'avancer pas à pas, ses deux filles étant encore très jeunes. Mais il admet néanmoins qu'à la lecture des scénarios, il se demande parfois comment lui réagirait à la place de William. L'acteur de Demain nous appartient espère d'ailleurs que ses filles vont éviter de "s'amouracher d'un repris de justice", comme le personnage d'Emma Smet dans la série à succès, ou encore "de ramener un mec à la maison", comme le personnage de Manon, joué par Louvia Bachelier. Il révèle ainsi être plutôt de la vieille école sur ces questions. "Ça je crois que j'aurais du mal, reconnaît Kamel Belghazi auprès de nos confrères. Je dois être un peu 'old school'. Jamais je n'aurais demandé à mes parents de faire dormir une copine à la maison. Mais les mentalités évoluent. Il faut s'adapter." Pas questions donc pour autant pour l'interprète de William de camper forcément sur ses positions, si le monde évolue.

Ça pousse Mila à développer ses arguments et son libre arbitre
Mais est-il déjà en mesure d'aborder ces sujets avec son aînée de 8 ans ? "On ne peut se tenir à l'écart des sujets qui préoccupent nos enfants, affirme le papa. Il faut essayer de les comprendre, de les respecter tout en fixant un cadre. Je privilégie le dialogue ouvert parce que c'est toujours plus constructif. Cela ne me dérange pas d'avoir des conversations animées notamment avec l'aînée, Mila. Ça la pousse à développer ses arguments et son libre arbitre." Un père aimant et ouvert qui va ainsi accompagner ses filles au mieux. Kamel Belghazi, discret sur sa vie privée, s'était déjà confié au sujet de Mila et Sophia notamment en évoquant les surnoms qu'elles lui donnent. "Elles me rendent dingue, avait-il déclaré à Télé Star. Sophia a 3 ans, elle m'appelle Papa copain. Quant à Mila, 8 ans, je ne sais pas pourquoi elle m'appelle Duke. Je suis assez cool avec elles, je fais plein d'activités dès que le temps me le permet. Elles savent comment ça marche : je fixe un cadre et pas question d'en sortir. Je suis partisan de les laisser apprendre par elles-mêmes."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.