Juliette Gréco ruinée en fin de vie ? Sa petite-fille fait de rares confidences

Juliette Gréco ruinée en fin de vie ? Sa petite-fille fait de rares confidences
Juliette Gréco en concert à Hambourg, le 21 octobre 2015.

Il y a un an tout pile en ce jour du 23 septembre 2021, Juliette Gréco s'éteignait à l'âge de 93 ans. Un an après sa disparition, ses fans gardent de très tendres souvenirs de la chanteuse, tout comme sa petite-fille, qui a tenu à accorder une interview au magazine Gala pour ce douloureux premier anniversaire de la disparition de sa grand-mère. Et selon la jeune femme, l'artiste aurait vécu une fin de vie assez difficile, notamment sur le plan financier...

Entre Juliette Gréco et sa petite-fille, Julie-Amour Rossini, les liens étaient très forts. Un an tout pile après la disparition de la chanteuse, la jeune femme pleure encore sa grand-mère pour qui elle s'est toujours montrée très présente. Lors d'une interview accordée au magazine Gala et publiée dans le numéro du 23 septembre 2021, la petite-fille de l'artiste a notamment évoqué la fin de vie compliquée de cette dernière. "Elle ne se plaignait jamais. Elle a pu garder son train de vie malgré des difficultés financières... Elle ne touchait rien. Elle n'avait rien mis de côté et disposait d'une toute petite retraite", déplore-t-elle avec amertume.

"Je me suis battue pour qu'elle ne souffre pas"

Mais le plus dur selon Julie-Amour, ça a été de voir les amis de sa grand-mère lui tourner le dos un par un. Désireuse de rester aux côtés de la chanteuse, la jeune femme a mis un point d'honneur à lui accorder le plus de temps possible. "Je me suis battue pour qu'elle ne souffre pas. Dans ce métier, on ne supporte pas la fin de vie des gens connus. Oui, elle était amoindrie, oui, elle économisait sa parole, mais elle avait gardé son libre-arbitre et son sens de l'humour", se souvient-elle avant de souligner que "ses amis vraiment proches ont tout de même été présents".

Si Juliette Gréco n'a pas forcément bien vécu sa fin de vie, c'est aussi parce qu'elle n'a jamais eu l'occasion de dire au revoir à ses fans. Victime d'un AVC en 2016, l'interprète de Déshabillez-moi avait alors dû annuler sa toute dernière tournée. Un drame pour elle qui ne vivait que pour chanter. "Bien sûr, c'était douloureux mais je ne lui en ai jamais parlé. Je ne voulais pas remuer le couteau dans la plaie. Elle chantait dans son salon à Ramatuelle où elle a fini ses jours. Elle s'y sentait bien, c'était son havre de paix", a conclu sa petite-fille avec un tendre sourire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.