Jubilé de la Reine : Harry et Meghan seront-ils présents ?

Jubilé de la Reine : Harry et Meghan seront-ils présents ?
Meghan Markle et le prince Harry lors d'une visite au Catalyst Inc science park à Belfast, Irlande du Nord, le 23 mars 2018.

Du 2 au 5 juin 2022 se déroulera le jubilé de la reine Elizabeth II, afin de célébrer les 70 ans de son règne. Mais alors que la monarchie a été secouée ces derniers temps par différents scandales, l'interrogation subsiste quant à la présence ou non du prince Harry et de Meghan Markle.

Avec les affaires judiciaires liées au prince Andrew, la mort du duc d'Édimbourg et le départ du duc et de la duchesse du Sussex pour les États-Unis, les derniers mois n'auront pas été simples pour la monarchie britannique. C'est pourquoi la célébration du jubilé de la Reine, figure de stabilité depuis maintenant presque 70 ans, est un événement d'autant plus crucial.

Des suppositions encore incertaines pour le moment

Toutefois, une question reste à l'heure actuelle sur toutes les lèvres : celle de la présence ou non du prince Harry et de Meghan Markle lors des festivités qui se tiendront à Londres en juin prochain. En effet, depuis leur retrait de la monarchie, l'enfant terrible de la monarchie et son épouse ont multiplié les déclarations dans les médias, en venant entacher la précieuse réputation de la couronne. Le frère du prince William, qui s'est désormais reconverti dans le développement personnel, avait notamment accusé à demi-mot l'institution et la presse britannique de racisme lors d'une interview avec Oprah Winfrey.

Selon les pronostics de la presse locale, la présence de la duchesse de Sussex semble à l'heure actuelle peu probable en raison des tensions qui l'entourent et qui pourraient détourner l'attention de la Reine. Quant au petit-fils de la reine Elizabeth, qui s'est au cours de ces derniers mois rendu à quelques occasions au Royaume-Uni, notamment lors de l'enterrement du prince Philip, sa venue n'est pas impossible à condition que sa sécurité soit assurée. En effet, depuis son départ officiel de l'institution, le prince - devenu financièrement indépendant - s'est ainsi indigné dans la presse de devoir financer lui-même son service de sécurité.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.