Joyce Jonathan se confie sur l'allaitement : "J'ai eu beaucoup de mal à arrêter"

Joyce Jonathan se confie sur l'allaitement : "J'ai eu beaucoup de mal à arrêter"
Joyce Jonathan dans le village des Internationaux de Roland-Garros à Paris, le 9 juin 2021.

Maman depuis un an, Joyce Jonathan est une femme pleinement heureuse et épanouie. Déterminée à ne pas mettre sa carrière en pause pour pouponner, la jeune chanteuse allie donc courageusement sa vie privée et sa vie professionnelle. Mais cette décision lui a parfois valu quelques situations cocasses, comme elle l'a expliqué dans le podcast Bliss Story,publié lundi 6 décembre 2021.

Quelques mois à peine après son accouchement, Joyce Jonathan se lançait déjà dans la promotion de son nouvel album. Mais pas question pour elle de délaisser sa petite Ghjulia ! Bien décidée à rester présente auprès de sa fille, la jeune maman a continué d'allaiter malgré son emploi du temps surchargé. "C'était d'ailleurs vraiment improbable, puisque pour la séance photo de mon album, elle était au bout de ses 4 mois et demi. Donc j'étais avec mes montées de lait, mon tire-lait à courir partout ! Je me suis retrouvée à prendre mon tire-lait sur des émissions, des concerts, à repartir avec ma glacière de lait. Vraiment c'était improbable", a-t-elle récemment confié dans le podcast Bliss Story.

"Il y a des moments où j'avais envie de hurler"

Mais si la chanteuse a choisi de maintenir ce lien avec son bébé, c'est surtout pour conserver cette proximité qu'elle considère comme très privilégiée. "J'ai l'impression d'être en harmonie, en fait c'est comme si on communiquait à ce moment-là", a-t-elle révélé. Pourtant, celle qui a été en couple avec Thomas Hollande avoue sans crainte avoir été victime de grosses baisses de moral, notamment dues à une fatigue omniprésente. "Après, il y a des moments où j'avais envie de hurler, parce que j'étais éprouvée de tout. Surtout que comme j'ai allaité dix mois... Il y a un moment où je me disais, à la fois, c'est une drogue pour elle et pour moi, parce que j'ai eu beaucoup de mal à arrêter. Et en même temps, il y a un moment, je voulais retrouver aussi mon intimité...", a-t-elle conclu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.